L’histoire d’Olomouc en vidéos

Olomouc, principale métropole de Moravie de longs siècles durant, possède l’un des patrimoines historiques les plus riches de République tchèque. Depuis trois ans, une application pour téléphone intelligent, HictoricMoments.cz, déclinée sous la forme d’un site internet, permet aux visiteurs d’expérimenter une nouvelle façon de découvrir la ville.

Histoire publique et nouvelles technologies

Photo: Site officiel de l'application Historické momentyPhoto: Site officiel de l'application Historické momenty Cela fait maintenant un certain temps que les historiens publics ont investi le champ des nouvelles technologies en République tchèque pour proposer des formes originales de diffusion de l’histoire. Dans le domaine des applications pour mobile, le travail le plus abouti est sans doute celui de l’association Post Bellum, avec Místa Paměti národa (Les Lieux de la mémoire nationale), qui répertorie toute une série de sites importants de l’histoire contemporaine tchèque, en lien avec des récits audio des témoins ou des acteurs des événements l’ayant jalonnée.

A Olomouc, au cœur de la Moravie, il est également un projet qui combine astucieusement les possibilités offertes par les smartphones et la vulgarisation de l’histoire. Il s’agit d’une application, HictoricMoments.cz, imaginée comme un portail de vidéos didactiques reconstituant chacune un épisode s’étant déroulé dans la ville. Son utilisation est intuitive, selon le vœu de son concepteur principal, Radan Holásek :

« C’est très simple. Il suffit de prendre son téléphone ou sa tablette et d’aller se promener autour des monuments d’Olomouc. Par exemple, quand vous êtes aux abords de la cathédrale, vous prenez en main votre téléphone, vous allumez notre application et après un clic, vous pourrez voir se presser depuis l’église l’assassin qui allait ensuite tuer le roi Venceslas III. »

Olomouc, ville d'art et d'histoire

Olomouc, photo: Zdeňka KuchyňováOlomouc, photo: Zdeňka Kuchyňová Avec l’assassinat de Venceslas III au palais épiscopal d’Olomouc en août 1306, c’est la lignée masculine de la dynastie des Přemyslides, celle autour de laquelle s’est constitué le royaume de Bohême, qui s’éteint. Voilà qui dit beaucoup de l’importance historique pour les Tchèques de cette cité, dont le nom serait issu d’un camp romain identifié sur son territoire et datant au second siècle de notre ère.

Olomouc est un centre religieux important. La ville serait devenue le siège d’un évêché depuis le début du IXe siècle, le seul avec Prague durant le Moyen Âge pour les pays tchèques. Presque entièrement détruite durant la guerre de Trente Ans, la métropole perd son statut de capitale de la Moravie au profit de Brno. L’évêché n’en est pas moins élevé au rang d’archevêché plus d’un siècle plus tard, en 1777. Mais Olomouc, c’est aussi un centre universitaire. L’Université Palacký, la deuxième plus ancienne en territoire tchèque après celle de Prague, est fondée en 1573.

Photo: Site officiel de l'application Historické momentyPhoto: Site officiel de l'application Historické momenty Radan Holásek et son application ont donc beaucoup à raconter. Des personnages aussi divers que Charles IV, Marie-Thérèse, Mozart, Gustav Mahler ou bien Sigmund Freud, sont tous un jour passés à Olomouc et font l’objet d’une vidéo. On y croise aussi le marquis de La Fayette. Le héros des Amériques, personnage incontournable des premières années de la Révolution française, n’est plus du tout en odeur de sainteté après la chute du roi Louis XVI à l’été 1792. Contraint à la fuite, il est arrêté par les Autrichiens, et incarcéré de mai 1794 à septembre 1797 à la caserne d’Olomouc, d’où il tente à une occasion, sans succès, de se faire la malle…

Des idées plein la tête

Photo: Site officiel de l'application Historické momentyPhoto: Site officiel de l'application Historické momenty « Nous venons d’ajouter notre dernière vidéo à l’application, une vidéo qu’on peut trouver aussi sur notre site internet. Elle met en scène François Joseph Ier, quand il reçoit le pouvoir des mains de Ferdinand Ier, en 1848 à Olomouc. Cette vidéo est originale dans le sens où nous avons donné vie à des tableaux, à l’aide de quinze acteurs ressemblant aux personnages historiques. »

Les clips vidéo, dont la mise en scène est très soignée, sont accompagnés d’un texte, en tchèque ou en anglais, lequel permet de comprendre un peu de quoi il est question. Ils font également appel à de vrais acteurs, même si certains sont amateurs, à l’image de Radan Holásek, qui ne rechigne pas à enfiler un costume d’époque à l’occasion. Il a encore pas mal d’idées en tête, mais toutes ne seront peut-être pas simples à concrétiser :

« Nous préparons une nouvelle vidéo, dans laquelle nous souhaitons imiter Jan Kašpar, un pilote, pionnier de l’aviation, qui a effectué un vol sur Olomouc vers 1910. Le souci, c’est qu’à l’époque, 30 000 spectateurs auraient assisté à ce vol, et il nous sera très compliqué de réunir une telle foule ! »

C’est que l’équipe responsable du projet est attachée à réaliser les restitutions les plus fidèles possibles et à ne pas raconter n’importe quoi. Pour cela, elle s’appuie sur les travaux d’historiens :

Jan KašparJan Kašpar « Tout le monde raconte l’histoire à sa sauce. C’est pourquoi nous avons fait appel en tant que consultant principal au professeur Jiří Fiala de l’Université Palacký. Nous nous inspirons également d’un livre qui a été public par le Musée régional d’Olomouc et qui s’appelle Personnages du pays l’Olomouc. Il recense quelque chose comme 800 personnes, donc nous avons encore de quoi faire… »

L’application est d’abord destinée aux visiteurs de la ville d’Olomouc mais elle fait aussi l’objet d’une collaboration avec les écoles du coin. L’idée est d’appréhender l’histoire en sortant des murs de la classe. Pour se faire une idée du projet, rien de tel que de se rendre à l’adresse http://www.historickemomenty.cz/.