Le scientifique français Joseph Davidovits a présenté à Prague son dernier livre « L'Egypte - La Bible avait raison »

Nous vous proposons un entretien avec Joseph Davidovits, scientifique français de renommée internationale qui a dévoilé le secret des pyramides, en formulant sa propre théorie sur leur construction à l'aide de pierres artificielles et qui est lui-même l'auteur de la découverte des géopolymères.

Il y a deux ans, le professeur Davidovits est venu à Prague pour expliquer l'utilisation de son invention dans la restauration des monuments historiques. Ces derniers jours, on a eu l'honneur de l'accueillir à nouveau dans la capitale tchèque, cette fois à l'occasion de la signature de son nouveau livre : « L'Egypte, la Bible avait raison. » Il a bien voulu dévoiler ces mystères à Radio Prague :

« Ce livre est la suite du premier, " La nouvelle histoire des pyramides", seulement il se passe plus tard, 1400 ans après la construction des pyramides. Les grandes pyramides ont été construites selon la technique de la pierre agglomérée et ensuite les Egyptiens ont abandonné cette technique de pierre taillée. Donc pendant 1400 ans cette technologie faisait partie des choses qui étaient secrètes, jusqu'à ce que Aménophis, fils de Hapou, dont on parle dans ce livre, ait redécouvert et amélioré la science qui est à la base de la fabrication de pierres artificielles. Aménophis est le plus grand savant de l'Egypte. Il a utilisé cette science et puis il a été vénéré pendant plus de 1500 ans en Egypte. C'est une énorme personnalité égyptienne qui fait partie de l'histoire de l'Egypte et pourtant on n'en parle pas. Or j'ai découvert que Aménophis, fils de Hapou, son histoire était celle de l'histoire de Joseph dans l'Ancien testament, dans la Bible, c'est-à-dire qu'on va trouver dans le texte de la bible l'histoire d'Aménophis écrite en fonction des découvertes archéologiques que nous avons maintenant. On a donc trouvé un personnage historique qui correspond à un important personnage de la bible. Et c'est pour cela que ce livre s'appelle L'Egypte, la Bible avait raison. »

Même si le professeur Davidovits en avait déjà parlé lors de la présentation de son premier livre, nous lui avons demandé combien de temps a-t-il travaillé sur les géopolymères, qu'est-ce que les géopolymères et comment cela se fait-il que les instituts de recherches tchèques soient intéressés par son travail et souhaitent établir une coopération ?

« J'ai inventé les géopolymères en 1979, mais j'ai commencé en 1972. A cette époque, je ne savais pas qu'il y avait d'autres collègues scientifiques qui travaillaient sur des sujets à peu près identiques, parce qu'il y avait le rideau de fer. J'ai rencontré pour la première fois les scientifiques tchèques à un congrès à Kiev en 1994, c'est-à-dire plus de 25 ans après avoir commencé. Donc, en République tchèque, il y a des scientifiques qui ont travaillé déjà depuis plusieurs dizaines d'années, d'une façon différente. Photo: www.geopolymer.orgPhoto: www.geopolymer.orgMais ils ont une certaine connaissance qui peut maintenant être utilisée très rapidement dans le développement des géopolymères. Seulement, il faut harmoniser les deux expériences et pour cela nous allons commencer, à l'Université Tomas Bata de Zlin, un enseignement pour les étudiants qui va s'adresser au monde entier, parce qu'il y a une très grosse demande d'enseignement. Jusqu'à maintenant, les géopolymères n'étaient enseignés qu'au niveau des études de doctorat, alors qu'il faut enseigner d'une façon complexe et donc l'Université Tomas Bata de Zlin sera la première université au monde à avoir un cours pour les étudiants sur les géopolymères. »

Dans quels domaines d'activité humaine, la découverte des géopolymères peut être appliquée ?

« Ce n'est pas un produit, c'est une nouvelle classe de matériaux c'est le contre type des polymères organiques, des matières plastiques qui sont faites à partir du pétrole, alors que les géopolymères sont faits à partir des roches, et donc tout est ouvert. Effectivement, il n'y a pas de limite, seulement il faut travailler, faire de l'innovation, c'est tout. »

C'était le professeur Joseph Davidovits, chimiste et inventeur des géopolymères, une technologie déjà connue il y a plus de 4500 ans...