Faits et événements Znojmo reçoit le titre de « Ville historique de l’année »

22-04-2011 17:23 | Václav Richter

C’est Znojmo, une belle cité de Moravie du Sud, qui a été proclamée « Ville historique tchèque de 2010 ». La cérémonie de remise de cette distinction a eu lieu, ce mardi, au Château de Prague. En lui attribuant ce titre les organisateurs du concours ont apprécié notamment les soins que la ville déploie ces dernières années pour sauver et restaurer ses monuments. Znojmo est un site historique classé depuis 1971.

Télécharger: MP3

Photo: CTKPhoto: CTK Le titre de « Ville historique » est décerné annuellement en République tchèque depuis 1994. Cette fois-ci, une cinquantaine de villes historiques de toute la Tchéquie ont pris part au concours dont trois sites historiques ont été finalement nominés. Une commission de spécialistes a sélectionné Polička sur le Plateau tchéco-morave, Prachatice en Bohême de l’Ouest et Znojmo, et ces trois cités se sont retrouvées en lice dans la partie finale du concours.

C’est déjà son panorama qui prédispose Znojmo à devenir un site historique recherché. La ville se dresse sur un rocher surplombant la rivière Dyje et, vue de loin, elle offre déjà une image romantique et captivante. Cette première impression se confirme dans les rues de la ville qui peut se venter d’un centre historique bien conservé. Le visiteur y trouve un château fort et un château baroque, la rotonde romane de la Vierge et de Sainte-Catherine, l’église gothique Saint-Nicolas et une demi-douzaine d’autres églises et couvents. Les amateurs des vieilles pierres peuvent se régaler de vues splendides sur ces monuments et de recoins pittoresques où l’histoire a laissé son empreinte. Il est évident que la conservation et la restauration de ces richesses historiques nécessitent des soins incessants et de gros investissements. Le maire de Znojmo, Zbyšek Kaššai du Parti social-démocrate, présente le projet qui a apporté à la ville la victoire au concours :

Photo: CTKPhoto: CTK « Nous avons participé au concours avec deux projets – la revitalisation et la régénération du parc Karolininy sady et la restauration des maisons bourgeoises dans les rues Obroková et Zelenářská. Ces deux maisons font partie de l’ensemble des édifices de l’Hôtel de ville de Znojmo. C’est un projet qui ouvre aux habitants l’accès à l’Hôtel de ville. Le coût des travaux de la restauration a dépassé 10 millions de couronnes, quelque 400 000 euros. Le projet a été partiellement financé par les Fonds publics mais la majorité des travaux ont été pris en charge par l’Hôtel de ville. »

Selon le directeur de l’Institut de protection des monuments historiques de Moravie du Sud Petr Kroupa, la ville mérite sa distinction pour la qualité et l’ampleur des travaux qu’elle entreprend. Et Pavel Kroupa de rappeler que Znojmo a fait repaver ses places publiques, revitalise ses remparts médiévaux et que la mairie cherche à restaurer aussi le couvent Loucký, un important ensemble d’édifices religieux longtemps négligé et dont le délabrement extrême inquiétait les spécialistes. Le titre de « Ville historique de l’année » a apporté à Znojmo un million de couronnes, quelque 40 000 euros. Vu le coût des travaux de restauration, le maire de Znojmo, Zbyšek Kaššai, attribue plutôt à cette somme une valeur symbolique :

Photo: CTKPhoto: CTK « La ville de Znojmo possède plus 164 monuments historiques classés. Le prix que nous avons obtenu, un million de couronnes, quelque 40 000 euros, ne sera qu’une goutte dans le financement de la restauration de ces monuments. Nous allons achever encore la revitalisation de la zone des parcs municipaux sur les remparts et nous allons ouvrir au public aussi les circuits ‘extrêmes’ dans les caves de Znojmo. »

La commission composée de représentants de l’Institut de la protection des monuments historiques, du ministère de l’Aménagement du territoire et de l’Association des sites historiques de Bohême, de Moravie et de Silésie a également apprécié la propreté des rues et des parcs et les soins que la municipalité de Znojmo déploie pour entretenir les espaces verts et pour la promotion de la ville.

Partager

à découvrir

Autres articles publiés

Šumava : le ministre de l’Environnement autorise l’abattage manuel d’arbres dans les zones les plus protégées

Guillaume Narguet

Le parc national de la Šumava Depuis plusieurs années déjà, les forêts du parc national de la Šumava, en Bohême du Sud, sont contaminées par les scolytes, un insecte xylophage...En savoir plus

Articles correspondants

En savoir plus

Archives de la rubrique

En savoir plus

Diffusion actuelle en français