Faits et événements Week-end doré pour le sport tchèque

11-01-2011 16:22 | Guillaume Narguet

Le week-end écoulé a été riche en succès pour le sport tchèque. Martina Sáblíková, tout d’abord, a confirmé que la distinction de meilleur sportif tchèque de l’année 2010 lui a été remise à juste titre. La double championne olympique de Vancouver a en effet été sacrée championne d’Europe de patinage de vitesse pour la troisième fois de sa carrière. Mais Lukáš Bauer, troisième du Tour de ski, Roman Koudelka, troisième du concours de vol à ski comptant pour la Coupe du monde, ou encore Petra Kvitová, vainqueur du tournoi de tennis de Brisbane, n’ont pas été en reste non plus…

Télécharger: MP3

Martina Sáblíková, photo: CTKMartina Sáblíková, photo: CTK Martina Sáblíková a donc conservé son titre de championne d’Europe de patinage de vitesse toutes distances dimanche, à Collalbo, en Italie. La Tchèque, âgée de 23 ans, a été sacrée pour la troisième fois de sa carrière. Vainqueur des 3 000 et 5 000 mètres, deuxième du 1 500 et cinquième du 500 mètres, Martina Sáblíková a devancé les Néerlandaises Ireen Wüst et Marrit Leenstra au classement final.

Lors des compétitions toutes distances (aussi appelées combiné), quatre épreuves (500 m, 1 500 m, 3 000 m et 5 000 m) sont disputées en l’espace de deux jours, à l’issue desquelles un classement général est établi sur la base des temps réalisés lors de chaque course. Déjà double championne olympique en titre, sextuple championne du monde, quadruple vainqueur de la Coupe du monde sur longues distances (3 000 et 5 000 mètres) et désormais triple championne d’Europe, Martina Sáblíková a donc enrichi encore un peu plus sa collection de titres et de médailles d’or, ce dont elle ne se lasse visiblement pas :

Martina Sáblíková, photo: CTKMartina Sáblíková, photo: CTK « Remporter une médaille d’or, quelle qu’elle soit, n’est jamais facile. Je me suis trouvée en tête dès la deuxième épreuve, le 3 000 mètres, mais il m’a fallu me battre jusqu’au bout, jusqu’au dernier tour de la dernière course, le 5 000 mètres, pour être assurée de ma victoire. Vraiment, je n’ai été sûre de rien jusqu’à l’arrivée. »

Sûr de rien jusqu’au bout, Lukáš Bauer ne l’a pas été non plus. Le fondeur tchèque a achevé le Tour de ski à la 3e place du classement général final. Deux fois vainqueur de l’épreuve et tenant du titre, Lukáš Bauer a cette fois été devancé de 1’44’’ par le Suisse Dario Cologna et de 1’16’’ par le Norvégien Petter Northug à l’issue la 8e et dernière étape disputée dimanche et dont l’arrivée était jugée à Val di Fiemme, en Italie. Créé en 2006 et inscrit dans le calendrier de la Coupe du monde de ski de fond, le Tour de ski est une compétition inspirée du Tour de France cycliste. Huit étapes, sur des distances et dans des styles différents, sont disputées en l’espace de dix jours en Allemagne et en Italie. Une épreuve de prestige donc, que Lukáš Bauer était heureux d’achever sur le podium :

Lukáš Bauer, photo: CTKLukáš Bauer, photo: CTK « En tant que tenant du titre, je ne pouvais pas avoir d’autre ambition que de terminer au moins sur le podium. Ce Tour de ski a été un peu compliqué pour moi. Les choses auraient peut-être pu mieux se passer lors de certaines étapes, c’est pourquoi au bout du compte je suis plutôt satisfait de cette troisième place finale. »

Toujours en ski, mais en saut cette fois, Roman Koudelka a, lui, terminé à la troisième place d’un des deux concours de vol organisés, samedi et dimanche, sur le tremplin « mammouth » d’Harrachov, dans les Monts des Géants (Krkonoše). Deux vols à 208 et 211 mètres lui ont permis de terminer juste derrière deux des meilleurs sauteurs à ski au monde de ces dernières années, l’Autrichien Thomas Morgenstern et le Suisse Simon Ammann. Pour Roman Koudelka, ce podium constitue ni plus ni moins la meilleure performance de sa carrière en Coupe du monde :

Roman Koudelka, photo: CTKRoman Koudelka, photo: CTK « Ce sont des sensations fantastiques. Je ne m’attendais pas du tout à terminer sur le podium d’un concours de vol, et encore moins à sauter 211 mètres. C’est mon meilleur résultat jamais obtenu à ce niveau de la compétition, et le fait de l’avoir obtenu en vol rend ce résultat encore plus beau. Maintenant j’espère que ce ne sera pas le dernier cette saison. »

Et puis en tennis, Petra Kvitová, nouveau grand espoir féminin tchèque, a remporté le deuxième tournoi de sa carrière sur le circuit professionnel WTA, samedi, à Brisbane, en Australie, en battant en finale l’Allemande Andrea Petkovic en deux sets (6-1, 6-3). La Tchèque, demi-finaliste à Wimbledon la saison dernière, avait déjà décroché son premier titre en Australie, à Hobart en 2009.

Partager

à découvrir

Autres articles publiés

Plus de 560 000 chômeurs en République tchèque

Alena Gebertová

Selon les dernières données publiées par le Ministère du Travail et des Affaires sociales, le chômage en République tchèque est en...En savoir plus

Rinaldo, une production franco-tchèque à dimension européenne, se présente à Versailles

Anna Kubišta

Rinaldo, photo: Hana Smejkalová Les 11 et 12 janvier, le Château de Versailles présente Rinaldo, opéra de Haendel, dans la production à succès du Théâtre national...En savoir plus

Articles correspondants

En savoir plus

Archives de la rubrique

En savoir plus

Diffusion actuelle en français