Vernissage : la gravure lyonnaise laisse son empreinte à Prague

Créée en 1995 à Givors, dans la région lyonnaise, l’association L’Empreinte réunit une trentaine d’artistes graveurs originaires de France, d’Europe et même d’Amérique Latine. L’Institut français de Prague accueille jusqu’au 25 mai prochain l’exposition de ses deux derniers livres, ‘Envol’ et ‘Frontière’, avec chacun 25 gravures originales et un texte d’auteur. L’association expose également trois gravures de l’artiste franco-tchèque François Oberfalcer. Ce dernier est membre de la prestigieuse association Hollar, qui fête cette année son 100e anniversaire.

Exposition de l'association l'Empreinte, photo: Nicolas PetrazExposition de l'association l'Empreinte, photo: Nicolas Petraz Les ouvrages édités par l’association regroupent plusieurs oeuvres thématiques tels ‘Le Fleuve’, ‘Le Bestiaire’, ‘Frontières’ ainsi qu’un livre de graveur sur la capitale des Gaules s’intitulant ‘Lyon, trace pour demain’. Odile Gasquet, présidente de L’Empreinte, a présenté son association et le thème de l’exposition :

« Chaque graveur de l’association a ses ateliers, ses presses et travaille de manière autonome. De temps en temps, nous nous réunissons pour réaliser un projet collectif qui porte sur la réalisation d’un livre d’artiste où l’on regroupe le travail des graveurs qui souhaitent participer à ce livre. Nous exposons ici trois livres d’artiste. Le premier, qui s’intitule ‘Envol’, est composé de 25 gravures originales et d’un texte du grand poète Tchadien Nimrod. Le deuxième thème sur lequel nous avons travaillé est ‘Frontières’, qui est composé de 25 gravures originales accompagnées d’un texte de Michel Butor. Nous avons aussi collaboré avec le musée historique de Lyon qui nous a commandé un ‘Lion Trace’ pour l’objet d’une grande exposition, ce livre contient 18 gravures originales. »

Exposition de l'association l'Empreinte, photo: Nicolas PetrazExposition de l'association l'Empreinte, photo: Nicolas Petraz L’association ne se contente pas de son rayonnement national, elle compte également des membres à l’étranger, notamment au Danemark et au Brésil, et collabore régulièrement avec d’autres artistes. Elle a récemment organisé un vernissage avec une association de graveurs à Leipzig, en Allemagne :

« En tant qu’association, nous souhaitons avoir des contacts avec d’autres associations de graveurs afin de coordonner des actions réciproques. Dans ce cadre, nous sommes allés à Leipzig et nous avons exposé les gravures de l’association BBKL à Lyon. Nous essayons de favoriser le plus possible ce type d’échange. Aujourd’hui, nous avons également un artiste invité franco-tchèque qui est François Oberfalcer. Ce graveur fait partie de l’association tchèque ‘Hollar’, et a pu également être exposé à l’Institut Français grâce à notre association. »

Selon Odile Gasquet, cette coopération avec d’autres graveurs renforce le dynamisme de l’association et l’arrivé de futurs projets :

Exposition de l'association l'Empreinte, photo: Nicolas PetrazExposition de l'association l'Empreinte, photo: Nicolas Petraz « Nous travaillons en ce moment avec un galeriste lyonnais. Nous sommes récemment allés à Parme. Nous aimerions néanmoins étendre notre sphère d’action à l’échelle européenne mais nous n’avons pas d’objectif particulier car la structure de la future association nous importe avant d’envisager une collaboration. En France, nous avons un projet d’édition conjointe de gravures à Serret près de Perpignan où se trouve une grande association de graveurs. »

L’exposition de L’Empreinte se tiendra à l’Institut Français de Prague jusqu’au 25 mai 2017. Plus d’information sur les travaux des graveurs et leurs ouvrages sont disponibles sur www.lempreinte-gravure.com.