Un Tchèque sur mille est un multimillionnaire

11 850 Tchèques sont des nouveaux multimillionnaires, selon une enquête menée par la société de services informatiques Cap Gemini et la banque d'affaires Merrille Lynch, ce qui signifie un Tchèque sur mille, pour un pays d'un peu plus de 10 millions d'habitants.

Pour appartenir à ce club doré des personnes très riches, il faut posséder des actifs financiers d'une valeur totale d'au moins un million de dollars américains, hors immobilier. Il ressort encore de l'enquête que le nombre de Tchèques très riches ne cesse d'augmenter : il y en avait 5,7% de plus en 2004 qu'en 2003. Avec ce résultat, la Tchéquie se situe au dessus de la moyenne européenne où le nombre de personnes très riches a progressé, au cours de la même période, de 2,6%.

Michal HoracekMichal Horacek Vingt-cinq millions de couronnes, ce qui est la limite pour être considéré comme très riche, c'est, à titre d'exemple, une somptueuse résidence à proximité du Château de Prague ou une dizaine de tableaux de peintres réputés. Or, les riches ne dépensent pas trop, ils préfèrent investir et multiplier leur fortune. « L'argent travaille pour moi, » dit l'un d'entre eux, Michal Horacek, entrepreneur et parolier, président du jury de la Superstar tchèque, qui a vendu, l'année dernière, le bureau de paris « Fortuna » et qui vit, depuis, des taux d'intérêts. Selon la société Cap Gemini, les gens riches savent multiplier leur fortune de 7% en moyenne par an.

Pour quelqu'un qui possède un million de dollars sur son compte en banque, cela signifie près de deux millions de couronnes annuellement. Un rêve pour le Tchèque moyen qui gagne 18 000 couronnes brutes par mois. D'autre part, une somme pas tout à fait inaccessible pour ceux qui tentent leur chance. Selon le le porte-parole de Sazka, le plus important bureau de paris dans le pays, un million y est gagné un jour sur quatre et tous les quinze jours, un chanceux gagne le gros lot supérieur à 10 millions de couronnes.