Un ouvrage tchèque couronné par l'Organisation internationale de la Vigne et du Vin

Depuis 76 ans, l'Organisation internationale de la Vigne et du Vin (O.I.V.) siégeant à Paris récompense les meilleurs livres consacrés au vin et à la viticulture. Ces ouvrages sont jugés par un panel de spécialistes (professeurs d'université, journalistes, scientifiques, historiens) en viticulture, oenologie, économie viticole, vin et santé, histoire et beaux-arts. Cette année le Jury des Prix de l'O.I.V. a récompensé pour la première fois un livre tchèque.

Dans la catégorie « Monographies et études spécialisées à caractère descriptif et promotionnel » le Prix de l'O.I.V. a été attribué à la Nouvelle encyclopédie du vin tchèque et morave (Nova encyklopedie ceskeho a moravskeho vina) de Vilem Kraus, Zuzana Foffova, Bohumil Vurm et Dasa Krausova. L'ouvrage a été publié aux éditions Praga Mystica. Le professeur, chercheur et viticulteur Vilem Kraus qui a dirigé le collectif des auteurs, est considéré comme l'un des meilleurs sinon le meilleur spécialiste tchèque en viticulture. Il a résumé pour Radio Prague les thèmes traités par l'encyclopédie.

« La Nouvelle encyclopédie du vin tchèque et morave » donne déjà dans son premier tome un ensemble d'informations relativement complet sur la viticulture, bien que nous préparions le deuxième tome où il sera question, notamment, du traitement des raisins pour la production du vin. Dans le premier tome, on trouve surtout les chapitres sur la culture de la vigne, sur le milieu propice pour la plantation des ceps et la fondation de vignobles. Il y a aussi un vocabulaire de la terminologie viticole et une liste des producteurs tchèques et moraves de vins de qualité, donc c'est aussi une source d'information sur la production des entreprises viticoles en Moravie et en Bohême. »

Bien que la consommation du vin en République tchèque soit toujours très inférieure à celle de la bière, la viticulture tchèque se développe dynamiquement au cours de ces dernières années et, selon Vilem Kraus, nos meilleurs crus ne passent pas inaperçus à l'étranger.

« Nos meilleurs producteurs de vin exposent leur production de plus en plus souvent à l'étranger, et leurs vins sont appréciés à ce niveau-là. Donc, non seulement en France, mais aussi par exemple en Allemagne et en Autriche. Ainsi s'établit, peu à peu, la connaissance de nos vins chez les spécialistes qui savent les apprécier en tenant compte de leur origine, puisque nos vins proviennent des régions viticoles situées le plus au nord de l'Europe. Leur caractère est donc également déterminé par leur origine. Quand on prend les vins étrangers produits dans des régions semblables sur le plan climatique, on constate que leur qualité est à peu près la même que la nôtre. »

Nous reparlerons de l'Encyclopédie du vin tchèque et morave dans la rubrique «Rencontres littéraires» samedi 18 novembre.