Faits et événements Un nouveau parti sur l’échiquier politique tchèque

12-06-2009 16:17 | Anna Kubišta

Un nouveau parti vient de voir le jour sur l’échiquier politique tchèque. C’est l’ex-ministre des Finances et ex-membre du Parti chrétien-démocrate Miroslav Kalousek qui est à l’origine de cette initiative.

Télécharger: MP3

Miroslav Kalousek et Karel Schwarzenberg, photo: CTKMiroslav Kalousek et Karel Schwarzenberg, photo: CTK Top 09. C’est le nom très « volontariste » que Miroslav Kalousek a choisi pour sa nouvelle formation politique. Un parti constitué de nombreux transfuges du Parti chrétien-démocrate qui fait dire à certains que la scène politique tchèque va se retrouver avec un doublon. Mais pour Miroslav Kalousek, peu importe. Dans sa volonté d’offrir une alternative aux mécontents de la situation politique du pays, il s’est offert un atout majeur : l’ancien ministre des Affaires étrangères Karel Schwarzenberg, plutôt populaire auprès des Tchèques, qui en sera le leader et pourrait être candidat à Prague lors des élections législatives anticipées à l’automne.

« Nous avons gagné un certain capital politique avec les années que nous allons mettre en jeu aujourd’hui même si nous ne savons pas ce qu’il en sera. »

A côté de l’ancien chef de la diplomatie tchèque, on retrouve encore une autre figure du précédent gouvernement : Vlasta Parkanová, ex-ministre de la Défense. Les grandes lignes que s’est fixées le nouveau parti ? Ne pas augmenter le déficit public, augmenter la participation au système de santé et de retraite, lutter contre le réchauffement climatique. Lubomír Kopeček, politologue à l’Université Masaryk :

« C’est tout à fait le type de programme qui s’adresse à l’électeur urbain, éduqué, qui a un certain niveau de vie relativement confortable. »

Miroslav Kalousek, photo: CTKMiroslav Kalousek, photo: CTK Le parti Top 09 entend proposer un virage plus à droite que l’ODS, le parti civique démocrate, mais n’exclut pas pour autant une possibilité d’alliance avec le principal parti de droite pendant la campagne. Mais pour l’heure le parti de Mirek Topolánek ne semble pas convaincu par le projet de Top 09.

Reste à savoir toutefois si ce parti qui aspire à une place au sein du Parlement, réussira son pari. Erik Tabery de l’hebdomadaire Respekt :

« Si on regarde en arrière, c’est vrai que les électeurs aiment bien découvrir de nouveaux projets juste avant des élections parce que souvent ils ont l’impression que les vieux partis ne marchent plus. Ils cherchent quelque chose de nouveau. Là, c’est vraiment tout nouveau puisqu’il ne reste plus que quatre mois avant le scrutin donc ça peut fonctionner, mais ça dépendra quand même du programme et si le parti réussit à faire appel à d’autres personnalités. »

Le parti a déposé ce vendredi sa demande d’enregistrement au ministère de l’Intérieur qui a 15 jours pour s’exprimer. Une fois le parti officiellement créé, le verdict pour le nouveau parti conservateur, ce sera donc en octobre, dans les urnes.

Partager

à découvrir

Autres articles publiés

Les députés ont dit non à l’interdiction totale de fumer dans les restaurants

Jaroslava Gissübelová

Alors que de nombreux pays européens et du monde ont interdit de fumer dans les restaurants, les cafés et les bars, la législation...En savoir plus

Pierre Boulez : « Le temps de Janáček va encore venir »

Václav Richter

Pierre Boulez, photo: CTK Pierre Boulez, l’homme sans qui la musique du XXe siècle ne serait pas ce qu’elle est, a été nommé docteur honoris causa de l’Académie...En savoir plus

Articles correspondants

En savoir plus

Archives de la rubrique

En savoir plus

Diffusion actuelle en français