Prague Summer Nights : un festival étudiant de musique classique et d’opéra

La quatrième édition des Prague Summer Nights, un festival de musique classique et d’opéra, se poursuit jusqu’à la fin de la semaine. Tous les spectacles présentent la particularité d’être joués par des étudiants de diverses universités américaines, âgés de 18 à 22 ans. Depuis bientôt un mois, ils participent à un programme d’entraînement qui a pour objectif de les aider à se lancer en tant que jeunes artistes professionnels.

Prague Summer Nights, photo: Prague Summer NightsPrague Summer Nights, photo: Prague Summer Nights

Josef Špaček, photo: Archives de Josef ŠpačekJosef Špaček, photo: Archives de Josef Špaček Le parcours des étudiants américains en République tchèque a débuté à la mi-juin avec les premiers cours et répétitions. Au programme : rencontre avec des musiciens professionnels américains et tchèques, comme le violoniste Josef Špaček ou la chanteuse d’opéra Jelena Nosková, des ateliers divers pour apprendre la gestion d’une carrière artistique mais aussi, pour les chanteurs, des cours de diction en allemand, en italien et en tchèque.

Les premières représentations ont débuté à Tábor, en Bohême du Sud, puis les artistes se sont déplacés à Prague au début du mois de juillet. Pour leur arrivée dans la capitale, un concours des plus belles voix était organisé entre les chanteurs du groupe. Le jury était composé de deux artistes lyriques ainsi que d’une journaliste, la critique de musique classique pour le Washington Post Anne Midgette. Cette dernière nous fait part de ses impressions :

« Les candidats sont plein de promesses, ils ont très jeunes et il y a beaucoup à faire avec eux. J’ai l’habitude de juger des compétitions en fonction du potentiel de candidats dans l’avenir, mais ici, il fallait juger des chanteurs qui étaient prêts à chanter donc c’était un peu différent. J’étais très satisfaite de quelques-unes des voix que j’ai écoutées. » Le répertoire du festival a été choisi par son directeur, John Nardolillo, en concertation avec la responsable du groupe des chanteurs, sa femme Catherine Clarke Nardolillo, et la responsable de l’orchestre, Lauren Roth. Les étudiants ont ainsi interprété des pièces tchèques du compositeur Smetana ou encore de Dvořák. Lauren Roth :

Prague Summer Nights, photo: Prague Summer NightsPrague Summer Nights, photo: Prague Summer Nights « C’est excitant de choisir le répertoire tchèque. Nous sommes étrangers dans ce pays, nous sommes habitués à jouer cette musique mais pas ici. La possibilité de jouer cette musique dans ce pays est donc une opportunité que nous ne voulons pas rater. »

Mais le festival a encore plus à offrir puisque les étudiants ont aussi interprété des morceaux américains comme la dernière création de Greg Sandow, The Remembered Song, et des chansons populaires à l’occasion d’une soirée cabaret, et qu’ils se consacrent cette semaine à Mozart et Beethoven.

Un concert dédié aux deux compositeurs est prévu jeudi 12 juillet au théâtre des Etats, puis les jeunes musiciens présenteront jusqu’à dimanche deux opéras, La Flûte Enchantée et Les Noces de Figaro, sur la même scène. Pour John Nardolillo, jouer dans ce lieu a une signification bien particulière :

Lauren Roth, photo: Archives de Lauren RothLauren Roth, photo: Archives de Lauren Roth « Nous aimons beaucoup l’idée de venir dans la ville et dans le théâtre où Mozart travaillait. Le théâtre des Etats est le seul théâtre restant dans lequel Mozart a dirigé. Pour beaucoup d’entre nous, être dans une ville avec une telle histoire, une si belle architecture, et marcher dans les pas de grandes personnalités culturelles du dernier millénaire est vraiment quelque chose de spécial. »

C’est donc en raison de son admiration pour Prague que John Nardolillo a choisi cette ville pour accueillir son festival il y a maintenant quatre ans. Un sentiment que partage Lauren Roth, qui apprécie le dynamisme de la vie culturelle praguoise :

« C’est incroyable pour moi de voir dans les rues toutes les affiches, toutes les publicités pour des concerts. Il y en a partout. Surtout, les gens viennent, alors qu’aux Etats-Unis, c’est difficile de trouver des personnes qui viennent assister à nos concerts. »

https://praguesummernights.com/programs/