Offensive de Renault sur le marché de l'automobile

Renault, pour la deuxième année consécutive, est le premier vendeur de véhicules automobiles étrangers sur le marché tchèque. Non contente de ce succès, la société publique française prépare une nouvelle offensive.

Renault X90Renault X90 La marque Renault est la plus vendue en Tchéquie, tous véhicules confondus, parmi les marques étrangères. Face aux initiatives d'autres usines automobiles, comme le groupe PSA Citroën qui devrait, en commun avec le Japonais Toyota, produire dans les 300 000 petites cylindrées dans une nouvelle usine à Kolin, à une centaine de kilomètres de Prague, Renault entre en force sur le marché de la voiture bon marché, cette année encore. Elle devrait proposer la X90 (une appellation provisoire) à 5 000 euros seulement ! La X90 sera construite sur la base de la Dacia, un hybride de la Renault qui était fabriquée en Roumanie. Renault vient de reprendre l'usine roumaine et le nouveau modèle devrait être fabriqué en Roumanie, mais aussi en Russie et en Iran. Selon la directrice de Renault République tchèque, Jitka Skalickova, ce sera une voiture offrant beaucoup pour très peu d'argent. La Renault bon marché ne devrait pas ressembler à un autre modèle. Elle sera spacieuse, pour cinq passagers et offrant un large coffre. Elle sera une demie-soeur de la Dacia, et portera la marque Dacia by Renault. Le marché visé ? Les pays où le pouvoir d'achat n'est pas aussi élevé qu'en Europe occidentale. La nouvelle Renault devrait se vendre en Europe centrale et de l'Est, donc aussi en Tchéquie, Pologne, Hongrie ou Croatie. Pas question, par contre, selon le directeur à l'exportation de Renault, Antoine Harteman, de léser le client sur la sécurité. La Renault bon marché possédera tous les équipements courants de sécurité. En option, naturellement, l'équipement pourra être plus riche. A noter, pourtant, que la Renault à bas prix ne sera pas commercialisée sur le marché ouest-européen.