Faits et événements Nucléaire : « la signature à Prague pourra entrer dans l’histoire moderne de l’humanité »

25-03-2010 14:42 | Alexis Rosenzweig

La signature de l’accord entre les Etats-Unis et la Russie sur le désarmement nucléaire se fera donc à Prague, vraisemblablement le 8 avril prochain. Pour en parler aujourd’hui avec nous, Jan Eichler, de l’Institut pragois des relations internationales.

Télécharger: MP3

Jan EichlerJan Eichler Pourquoi selon vous Prague a été choisie pour la signature de ce traité ?

 « Il faut d’abord se rappeler le fait que l’actuel président des Etats-Unis est venu spécialement à Prague pour y prononcer son fameux ‘Prague speech’ dans lequel il a présenté sa vision d’un monde sans armes nucléaires. Peut-être qu’ainsi cette signature le mois prochain sera une bonne occasion de rappeler le premier anniversaire de ce célèbre discours. En plus il y a un autre facteur géopolitique : Prague se trouve exactement au milieu du Vieux continent, c’est un centre géopolitique de l’Europe. »

Est-ce une bonne nouvelle pour Prague ?

La signature du Traité de Washington, Michaïl Gorbatchev et Ronald Reagan, 1987La signature du Traité de Washington, Michaïl Gorbatchev et Ronald Reagan, 1987 « Tout à fait, c’est vraiment une bonne nouvelle pour plusieurs raisons. Je me permets de rappeler le fait qu’il y a quelque 23 ans, Gorbatchev et Reagan ont signé une déclaration commune avec deux ans plus tard la signature du Traité de Washington, aux termes duquel on a éradiqué toute une catégorie d’armes nucléaires de moyenne portée. Cela est resté dans l’histoire. Je suis convaincu que la signature de ce traité américano-russe peut aussi entrer dans l’histoire moderne de l’humanité et qu’on parlera toujours de cet ‘Traité de Prague’. »

Il y a eu des réactions positives mais aussi plus nuancées à Prague, où certains craignent d’être perçus comme un pays neutre, ce qui n’est pas ce que souhaitent beaucoup de responsables politiques qui veulent être définitivement ancrés à l’Ouest et qui ne veulent pas que la République tchèque deviennent un pont entre l’Est et l’Ouest.

 « Oui, mais c’est plutôt une interprétation qui ne correspond pas à la réalité. Cela ne signifie pas que la République tchèque va quitter l’OTAN après cette signature... Cela ne signifie pas non plus que la Fédération russe va réclamer la République tchèque dans sa sphère d’influence. La République tchèque va rester dans l’OTAN et la signature de ce traité ne va rien changer du tout. »

Est-ce que cette cérémonie souhaitée à Prague peut être perçue comme une sorte de dédommagement pour la rupture du traité entre Washington et Prague sur l’installation d’un radar américain sur le territpire tchèque ?

Barack Obama et Dimitri Medvedev, Kremlin, 2009, photo: www.kremlin.ruBarack Obama et Dimitri Medvedev, Kremlin, 2009, photo: www.kremlin.ru « Oui, ça peut être perçu comme ça... Mais à mon avis il faut le voir dans des contextes géopolitique et historique plus larges. Il y a eu beaucoup de critiques de l’administration Bush à cause de ses attitudes de confrontation avec la Russie contemporaine. Il y a même eu des craintes que cette tendance aurait pu pousser les Russes vers une coopération plus étroite avec la Chine ou avec des régimes comme les régimes iranien ou vénézuélien. Si on le voit dans ce contexte global, cela peut être une chance d’inverser cette tendance négative et d’approfondir la coopération entre les Etats-Unis et la Russie, ce qui est toujours favorable à la détente internationale, pour la paix et la sécurité mondiales. »

Partager

à découvrir

Autres articles publiés

Le Musée national propose une exposition consacrée à saint Venceslas

Jaroslava Gissübelová

Photo: CTK « Le prince Venceslas – saint et souverain » est le titre d’une nouvelle exposition inaugurée, mardi, au Musée national de Prague....En savoir plus

Avec U2, le chorégraphe Eric Trottier renouvelle le répertoire du Théâtre d’Ostrava

Jana Hovjacká

Photo: www.ndm.cz Le chorégraphe canadien Eric Trottier a créé un spectacle pour l’ensemble de ballet du Théâtre national de Moravie et de Silésie à Ostrava,...En savoir plus

Articles correspondants

En savoir plus

Archives de la rubrique

En savoir plus

Diffusion actuelle en français