Lutte contre le jeu de hasard illégal : création d’une nouvelle équipe Kobra

Deux ans après la création de l’équipe Kobra, les ministères des Finances et de l’Intérieur donnent naissance à une nouvelle déclinaison de cette unité de lutte contre la fraude fiscale. Cette nouvelle équipe d’élite, formée de membres de la police, d’agents du fisc et de l’administration des douanes, sera désormais chargée de pourchasser le jeu de hasard illégal, et notamment les machines à sous et les cercles de jeu clandestin pour VIP.

Photo: ČTPhoto: ČT Le montant de l’évasion fiscale liée aux jeux d’argents illégaux est estimé chaque année à plusieurs millions d’euros. Ces pratiques pourraient bientôt changer car les organisateurs de cette activité possèdent dorénavant un nouvel adversaire. Il s’agit d’une unité spéciale interministérielle, appelée familièrement « Kobra du jeu de hasard », qui entend, grâce à une meilleure organisation et coopération des secteurs en question, travailler de manière plus efficace sur la mise au jour et la destruction des réseaux de crime organisé dans le domaine, ainsi que sur les poursuites engagées devant la justice.

Cette équipe, opérationnelle depuis la signature ce jeudi de l’accord entre les représentants des ministères des Finances et de l’Intérieur, voit le jour alors qu’une nouvelle loi verra bientôt le jour pour encadrer davantage le secteur. Ce texte, qui entrera en application à partir de l’année prochaine, a notamment pour but de mieux réguler les jeux d’argent légaux et d’améliorer la façon dont ils sont imposés. Or, comme l’explique le ministre adjoint des Finances, Ondřej Závodský, ce durcissement des règles aura non seulement des conséquences positives, mais très probablement aussi quelques effets négatifs :

Ondřej Závodský, photo: ČTOndřej Závodský, photo: ČT « La situation en République tchèque n’est actuellement pas du tout mauvaise. Cependant, nous pensons qu’avec l’entrée en vigueur de la loi sur les jeux de hasard, le nombre d’appareils automatiques clandestins, et de jeux de hasard illégaux en général, va augmenter. C’est la raison pour laquelle cette initiative des ministères concernés entend renforcer la lutte contre ces activités sur le territoire tchèque. Seule une coopération appronfondie, dans les domaines de l’échange d’informations et de la coordination desefforts, peut mener vers le résultat demandé, c’est-à-dire vers une élimination des pratiques illégales. »

Pour la création de ce « Kobra du jeu de hasard », les ministères se sont inspirés d’une équipe déjà existante et répondant au nom de Kobra, l’unité de lutte contre la délinquance économique et financière. Cette dernière, qui a été fondée en République tchèque sur le modèle slovaque en juin 2014, compte actuellement une soixantaine d’experts dans la lutte contre l’évasion fiscale et la corruption et a déjà participé à plusieurs dizaines d’opération. Ministre adjoint de l’Intérieur, Jiří Nováček poursuit :

« Le groupe ‘Kobra fiscal’ obtient de très bons résultats. Il a réussi à éviter des fraudes sur le budget d’Etat pour une somme totale d’environ 5,5 milliards de couronnes (203 millions euros). Nous serions donc ravis si le ‘Kobra du jeu de hasard’ atteignait les mêmes résultats. Mais déjà, le fait que nous nous opposerons ensemble à ces pratiques, dont les formes sont très variables, représente un vrai tournant dans la lutte contre le jeu de hasard illégal. »

Photo: Barbora KmentováPhoto: Barbora Kmentová Au départ, trois personnes devraient travailler de façon permanente au sein de la nouvelle équipe Kobra, leur nombre pourrait ensuite augmenter. Ce groupe s’inscrit dans le prolongement du travail d’une autre unité spéciale de la police appelée « Výhra » (Le gain) et créée en juillet dernier. Formée de onze policiers, cette équipe qui se focalise sur l’exploitation illégale de machines à sous, a initié, pendant cette première année de son existence, environ 90 poursuites judiciaires et a saisi quelque quatre millions de couronnes (un peu moins de 148 000 euros).