Les principales têtes d’affiche tchèques éliminées à Roland-Garros

Exit Tomáš Berdych, Petra Kvitová, Karolína Plíšková. Les principales têtes d’affiche du tennis tchèque n’ont guère brillé à Roland-Garros et ont été sorties avant la seconde semaine du tournoi. Barbora Strýcová, éliminée en simple ce dimanche au troisième tour du tournoi, a encore une chance en double ce lundi, tout comme Kateřina Siniaková et Barbora Krejčíková, qui se sont qualifiées pour les quarts de finale en double également.

Petra Kvitová, photo: Michel Euler / AP Photo / ČTKPetra Kvitová, photo: Michel Euler / AP Photo / ČTK La plus grande surprise est sans doute l’élimination samedi de Petra Kvitová (la 8e joueuse mondiale) en deux sets (6-7, 6-7) par l’Estonienne Anett Kontaveit (25e au classement WTA). La gauchère tchèque restait sur un bon début de saison, avec treize victoires de rang après ses succès à Prague et à Madrid et sa contribution à la qualification de l’équipe tchèque pour la finale de la Fed Cup. A l’issue de ce match serré, elle a tenté de prendre les choses avec philosophie :

« Ça a été un match très difficile. Je savais qu’il serait difficile. Nous avons joué récemment ensemble à Madrid, et ça avait une lutte pour chaque balle. Ça a été la même chose aujourd’hui, avec des hauts et des bas constants. Ça aurait pu être en sens inverse, mais c’est du tennis, c’est un sport, et vous ne savez jamais totalement comment ça va finir. Je pense que j’ai bien joué, j’ai bien lutté. Même si je n’ai pas réussi à remporter le match, je ne suis pas triste. »

Cette année encore, Petra Kvitová ne réitérera donc pas l’exploit de 2012 où elle s’était hissée jusqu’en demi-finale sur la terre battue du court Suzanne-Lenglen. Elle peut désormais concentrer sur ce qui l’attend à Wimbledon, tournoi qu’elle a remporté deux fois dans sa carrière sur sa surface favorite.

Tomáš Berdych, photo: Michel Euler / AP Photo / ČTKTomáš Berdych, photo: Michel Euler / AP Photo / ČTK Chez les hommes, Tomáš Berdych (20e du classement ATP) a fait ses adieux au tournoi de Roland-Garros dès mercredi dernier, après avoir été battu par le Français Jérémy Chardy (le 86e mondial). Un match joué en deux temps, puisqu’il avait été interrompu mardi par la nuit. Défait en cinq sets (7-6, 7-6, 1-6, 5-7, 6-2), Tomáš Berdych n’est toujours pas au mieux de sa forme, lui qui en raison de maux de dos, avait déjà souffert à ce même tournoi l’an passé et qui avait dû interrompre sa saison prématurément en octobre dernier. Mais le demi-finaliste de Roland-Garros en 2010 ne veut pas se chercher des excuses :

« Je ne veux pas rejeter la faute sur ça tout le temps. C’est quelque chose qui me suit depuis un bout de temps. Si c’était quelque chose qui m’empêchait totalement de jouer, alors je ne serais même pas venu à Roland-Garros. Malheureusement, c’est quelque chose avec lequel je dois vivre. Certains jours ça va, d’autres jours ça ne va plus. Ça fait partie du tennis et je pense que je ne suis pas le seul dans ce cas-là. »

Karolína Plíšková, photo: Alessandra Tarantino / AP Photo / ČTKKarolína Plíšková, photo: Alessandra Tarantino / AP Photo / ČTK De son côté, Karolína Plíšková, la meilleure joueuse tchèque du moment, qui s’est récemment distinguée à Rome par une crise de colère en fracassant sa raquette contre une chaise en raison d’une erreur d’arbitrage, n’a pas inquiété une seule fois la Russe Maria Sharapova. Samedi, elle a dû s’incliner en deux petits sets vite emballés en 59 minutes seulement (2-6, 1-6) :

« Je n’ai pas joué du bon tennis aujourd’hui, c’est sûr. Maria Sharapova a gagné et elle le mérite. Elle a eu un jeu très agressif, or moi je ne me sentais pas très bien. Et voilà le résultat. Je me sentais sans énergie sur le court. J’ai eu quelques chances çà et là, mais je n’ai rien joué. Même mon service ne marchait pas. Et elle était en pleine forme, certainement bien plus que moi en tout cas. »

Autre surprise du tableau féminin enfin, l’élimination, ce dimanche, de Barbora Strýcová par la 98e joueuse mondiale, la Kasakhe Yulia Putintseva, en deux sets (4-6, 3-6), qui a bien profité des fautes directes de son adversaire :

Barbora Strýcová, photo: Alessandra Tarantino / AP Photo / ČTKBarbora Strýcová, photo: Alessandra Tarantino / AP Photo / ČTK « Ce huitième de finale n’est pas une réussite, en effet. Mais il y a des jours comme ça, et malheureusement c’est tombé aujourd’hui. Je suis déçue, mais dans l’ensemble je suis contente d’être parvenue jusqu’au 4e tour de ce tournoi. »

Ejectée du tableau de simple, Barbora Strýcová peut encore essayer de se rattraper ce lundi après-midi, avec sa compatriote Andrea Sestini Hlaváčková en double, tout comme les deux autres joueuses tchèques encore en lice, Kateřina Siniaková et Barbora Krejčíková, qualifiées pour les quarts de finale en double.