Faits et événements Les journées européennes de la mobilité et « vivre la ville autrement » à Prague

21-09-2009 16:35 | Anne-Claire Veluire

Du 16 au 22 novembre, les villes européennes se mettent à l’heure de la semaine de la mobilité. Il s’agit de mettre en valeur des solutions pour promouvoir des moyens de transport moins polluants et moins bruyants et pour favoriser, d’une manière générale, la qualité de vie des habitants des zones urbaines. A Prague, la semaine européenne de la mobilité s’est traduite par la manifestation « Vivre la ville autrement ». Il s’agissait d’une grande balade à vélo dans les rues de la capitale tchèque suivie d’une série de « happenings » et de concerts autour de la place de la paix (Namesti Miru).

Télécharger: MP3

Photo: www.cyklojizdy.czPhoto: www.cyklojizdy.cz Près de 5000 personnes, selon les organisateurs, ont défilé en bicyclette dans les rues pragoises suivant un parcours on ne peut plus réjouissant pour les amoureux de la capitale : partis de la rue Jugoslavská dans le quartier de Vinohrady, les cyclistes se sont dirigés vers le quartier de Smíchov, pour descendre jusqu’au pont de Barrandov et remonter ensuite vers le centre de la ville, le long des quais de Modřany, de Podolí et de Rašin, qui offrent une vue imprenable sur le château de Prague. La circulation a été interrompue, malgré le dépit de certains automobilistes, pour une balade des deux roues qui a duré près de deux heures. Laurence est française, elle vit à Prague et elle a participé à ce grand tour en famille :

« On aime bien être à vélo, c’est un super moyen de transport. On va à son rythme, c’est vraiment agréable. Et on découvre la ville autrement plutôt que d’être enfermée dans la voiture. C’est donc très agréable, et c’était un peu la revanche des vélos, notamment sur le pont de Barrandov où les voitures roulent toujours à fond alors que cette fois-ci, la police avait arrêté toutes les voitures pour que nous puissions passer. »

Aimeriez-vous que la ville de Prague soit plus adaptée aux cyclistes que ce qu’elle est actuellement ?

« Ce serait le rêve. Il y a d’autres villes où par exemple, les enfants peuvent aller à l’école en vélo. A Prague, c’est complètement inenvisageable pour l’instant. Il y a des voitures partout, ça roule super vite. Ce serait l’occasion d’envisager la ville autrement et les déplacements aussi. »

Pour autant, comme vous pouvez l’entendre, les « happenings » qui ont suivi la balade n’étaient pas de toute tranquillité, comme cette démonstration sonore et amplifiée de tous les bruits que peut produire une voiture. Des petites échoppes proposaient de l’artisanat, des bijoux, des produits issus du commerce équitable, ou même différents services assez inattendus comme une coupe de cheveux express.

La manifestation était à l’initiative de l’association Auto-mat. Ces balades à vélo se déroulent deux fois par an à Prague, au printemps, et à l’automne depuis l’instauration de la journée sans voiture en Europe au début des années 2000. Anna Kotková est une des organisatrices de cette édition 2009:

« L’événement d’aujourd’hui s’appelle ‘vivre la ville autrement’. C’est en quelque sorte une expérimentation où on a désencombré un espace précis. Les voitures ne pouvaient pas circuler et dans ces rues se sont tenues différentes activités, différents stands etc. L’idée est de montrer à quoi ressemblerait la ville si on réduisait la circulation, si les voitures ne roulaient pas ici, et donc comment on vivrait ici et quelle serait la différence par rapport à d’habitude pour les gens qui appartiennent à cette localité. »

Chaque année, la manifestation rassemble de plus en plus de militants pour l’utilisation de la bicyclette ou d’autres moyens de transport alternatifs dans la capitale tchèque. Ce sont justement les objectifs de l’association Auto-mat. Anna Kotková :

« Pour améliorer la situation, il faudrait, de la part des citoyens, qu’ils se déplacent en vélo, ou si cela n’est pas possible, qu’ils se déplacent en transport en commun ou à pied - parce que les conditions pour se déplacer à vélo ne sont pas encore remplies, mais cela fait partie de nos objectifs. Pour la ville, nous avons des propositions, en cinq points, qui correspondent à cinq démarches élémentaires qui sont nécessaires pour que les conditions s’améliorent, pour que l’on vive mieux en ville. Il s’agit de mettre en place un périphérique, de nouvelles pistes cyclables, des garages à vélo etc. »

Ailleurs dans Prague, la municipalité avait également fermé les quais Smetana, le pont des Légions et le pont Mánes, et d’autres rues du centre ville.

Partager

à découvrir

Autres articles publiés

Traité de Lisbonne : Prague de plus en plus sous pression

Alexis Rosenzweig

Pendant deux petites semaines encore, les yeux vont être braqués sur l’Irlande, où doit se dérouler le 2 octobre un second référendum...En savoir plus

Irena et Vojtěch Havel : faire corps avec la musique

Anna Kubišta

C’est une histoire qui commence par un disque au titre poétique et mystérieux. Little blue nothing. C’est aussi l’histoire de la rencontre...En savoir plus

Articles correspondants

En savoir plus

Archives de la rubrique

En savoir plus

Diffusion actuelle en français