Les frères Forman reviennent à Prague pour le festival Arena

Ce jeudi débute la seconde édition du festival Arena des frères Forman. Les berges du quartier pragois de Smíchov accueilleront pendant dix jours diverses performances autour du théâtre, du nouveau cirque et des arts visuels. Radio Prague est allé à la rencontre de Petr Forman, le célèbre comédien et marionnettiste, qui a sélectionné tous les spectacles en personne.

Le bateau-théâtre Tajemství (Mystère) est plein en cet après-midi de juin. Les artistes circulent pieds nus entre le bar-restaurant et la scène, et discutent entre eux en italien, en français ou en tchèque. Au milieu de l’agitation, Petr Forman explique son ambition pour la deuxième édition du festival :

« La première année, on a présenté des spectacles que nous avions faits ou auxquels on avait participé. Nous comptions sur le public qui nous connaissait déjà à Prague, en espérant qu’il vienne voir les différents spectacles. Mais notre ambition était aussi de présenter des choses nouvelles pour le public praguois et tchèque. On a réussi cette année à avoir trois spectacles, et plusieurs petites activités. Nous avons essayé de créer un lieu confortable et une atmosphère agréable où les gens peuvent juste venir pour boire un coup. Les trois spectacles n’avaient jamais été présentés à Prague et ils sont très différents de ce qui existe ici. Si on leur dit ‘cirque nouveau’ ou ‘marionnettes’, les gens s’attendent à quelque chose de particulier puisqu’ils ont déjà eu des expériences où ils en ont vu. Néanmoins, ces spectacles-là peuvent être une surprise pour beaucoup de personnes parce qu’ils sont difficiles à catégoriser, et c’est ce que j’aime bien. »

'L'Homme Cirque', photo: Martin Pelikán / Site officiel du festival Arena'L'Homme Cirque', photo: Martin Pelikán / Site officiel du festival Arena Les trois spectacles présentés sont le fruit d’une collaboration européenne. Le premier, ‘L’Homme Cirque’, est un one-man show créé par le funambule suisse David Dimitri. Le Français Boris Gibé sera aussi présent pour présenter son spectacle ‘L’Absolu’, une performance de cirque nouveau jouée dans une étrange structure, puisqu’il s’agit d’un silo au sein duquel les spectateurs sont perchés sur un escalier en colimaçon qui monte jusqu’à 9 mètres de hauteur. Enfin, le troisième show mis à l’honneur par le festival Arena sera ‘Alea’, un spectacle réalisé par des étudiants de la FLIC, l’école de cirque de Turin, qui a été conçu spécialement pour l’événement. Avec ce festival, les frères Forman espèrent faire découvrir de nouveaux artistes au public et révéler de jeunes talents, comme l’indique Petr Forman :

« On est dans un pays où il y a beaucoup de théâtre de répertoire, beaucoup de gens sont engagés dans ce domaine. Pourtant c’est très difficile pour ceux réussissent à créer un spectacle de trouver un lieu où le jouer, surtout s’ils viennent de créer leur compagnie ou s’ils sortent de l’école. Quand j’ai créé ce festival, je voulais qu’il propose chaque année un espace pour ces artistes qui sont en début de carrière et qui cherchent un endroit où jouer leur spectacle. »

'L'Absolu', photo: Site officiel du festival Arena'L'Absolu', photo: Site officiel du festival Arena L’objectif du festival Arena est aussi de dynamiser la capitale tchèque en ce début d’été. Par rapport à la berge opposée, Náplavka, où les gens déambulent, font leur marché ou viennent boire un verre, celle de Smíchov est en effet beaucoup moins fréquentée. Les frères Forman l’ont donc choisie pour installer le village du festival afin de la revaloriser. Ils souhaitent y proposer des spectacles originaux, par rapport aux activités culturelles traditionnelles de la ville. Petr Forman précise sur ce point :

« Ce n’est pas une critique mais je pense que la vie culturelle à Prague depuis trente ans de bouge pas beaucoup. Prague profite beaucoup de son château, de ses belles maisons, mais je pense qu’on devrait prendre des décisions pour ouvrir les portes à la culture. Les gens se disent que l’offre culturelle est suffisante, qu’on a tout ce qu’il faut, puisque les touristes continuent à venir. Mon rêve, c’est qu’il y ait plus d’initiatives comme la nôtre à Prague. Notre festival est peut-être trop petit : on ne peut pas proposer beaucoup plus de spectacles puisqu’il ne dure que dix jours. Mais je pense Prague pourrait recevoir plus d’activités de ce genre. »

Si Petr Forman regrette un manque d’investissement pour les nouveautés artistiques de la part des institutions praguoises, son frère Matěj et lui ont tout de même pu compter sur leur réseau d’amis dans le milieu du spectacle pour développer leur festival. Les conditions d’accueil des artistes sont plutôt simples, mais ils s’en accommodent et cohabitent dans une ambiance bon enfant. Ils sont tous présents par passion pour le cirque et le théâtre, tout comme Petr Forman :

Photo: Site officiel du festival ArenaPhoto: Site officiel du festival Arena « Si j’ai continué à faire ce métier, c’est surtout pour le plaisir. Il faut toujours garder le désir, l’envie de faire ce travail. Le public est un animal très sensible, et il sent tout cela. »

C’est là peut-être la clé du succès du festival Arena, qui avait affiché complet l’année dernière et en réunissant plus de 6 000 spectateurs. Cette année, avec la nouvelle programmation internationale, il y a fort à parier que les Praguois se montreront une fois de plus nombreux pour ce rendez-vous artistique innovant.