Le toucher exquis d'Ivan Moravec

Ivan Moravec est le seul Tchèque à figurer dans le choix des enregistrements des 73 meilleurs pianistes du monde publié en 1999 par la société Philips Classic. Son nom est cité aux côtés des plus grands magiciens du piano, Richter, Horowitz, Rubinstein. Ces jours-ci, Ivan Moravec célèbre son 75ème anniversaire.

"J'ai joué et enregistré le "Children's Corner" étant enfant et cela m'a permis de m'ouvrir au monde de Debussy. Sa musique et celle de Chopin sont devenues mes préférées," a dit Ivan Moravec à propos de ses débuts artistiques. Né dans la famille d'un juriste en 1930, il s'impose dans la vie musicale tchèque, dès la période de ses études au Conservatoire de Prague.

C'est le récital pragois d'Arturo Benedetti-Michelangeli qui est une révélation pour lui et lui montre le chemin vers l'art suprême. Un autre grand moment de sa carrière est une invitation, en 1963, à une tournée américaine par le chef d'orchestre légendaire George Szell, directeur musical de l'Orchestre de Cleveland. Désormais, sa vie devient un voyage permanent, car il donne des récitals dans de nombreux pays, mais notamment aux Etats-Unis, en Grande-Bretagne, en Italie, en Hollande et en Autriche. La critique et le public français ne le découvrent que relativement tard et se demandent comment ils pouvaient ignorer cet artiste accompli.

La critique apprécie chez lui non seulement les immenses possibilités dynamiques de son toucher, ses pianissimi à couper le souffle, la cantabilité de son jeu, mais surtout sa vue d'ensemble et sa recherche calme et constante du sens profond de l'oeuvre interprétée. On connaît sa prédilection pour Debussy et Chopin, mais il est aussi un interprète inspiré de Janacek, de Beethoven, de Mozart et de Smetana.

Les mélomanes tchèques n'ont qu'un seul regret. Le calendrier des tournées étrangères d'Ivan Moravec est trop chargé, et l'artiste ne se produit qu'assez rarement en République tchèque. Heureusement, sa discographie devient de plus en plus fournie et donne, aujourd'hui déjà, une image assez précise de son art à son public, mais aussi à lui-même. "Les enregistrements sont une façon très honnête de se comparer aux autres musiciens, dit-il. Pour tout étudiant en musique la connaissance et la comparaison de différentes interprétations sont aussi importantes que la connaissance de la littérature médicale pour un étudiant en médecine. Pour trouver sa propre voie cependant, l'artiste doit s'écouter attentivement et objectivement et ainsi devenir son propre professeur."