Le roi de la chaussure Manolo Blahnik s’expose à Prague, dans le pays de son père

Elles font rêver plus d’une femme. De légendaires chaussures de la marque Manolo Blahnik, bien connues notamment grâce à la série Sex and the City, sont actuellement exposées à Prague. Intitulée « The Art of Shoes », l’exposition qui se tient jusqu’en novembre prochain, a été inaugurée la semaine dernière au Musée Kampa, dans le centre de la capitale tchèque, par Manolo Blahnik en personne, styliste espagnol aux racines tchèques.

Manolo Blahnik, photo: ČTKManolo Blahnik, photo: ČTK Manolo Blahnik, qui vit actuellement au Royaume-Uni, est né en 1942 dans les îles Canaries d’une mère espagnole et d’un père tchèque. C’est grâce à ce dernier qu’il garde un lien étroit avec Prague, comme il l’a confirmé dans son discours prononcé lors de l’ouverture de l’exposition :

« Etre là est pour moi une expérience très forte, car c’est le pays de mon père, un pays dans lequel il n’a pas pu retourner pendant plusieurs années. Je veux le remercier de m’avoir donné la vie et ainsi d’être à moitié tchèque. C’est vraiment comme un rêve qui se réalise. »

Le père de Manolo Blahnik a travaillé dans une pharmacie située à proximité du Musée Kampa, dans le quartier éponyme. Suite à l’arrivée des nazis, à la fin des années 1930, il a été contraint de quitter la Tchécoslovaquie. Dans un entretien accordé à Radiožurnál, la principale station de la Radio publique tchèque, Manolo Blahnik s’est souvenu :

Photo: ČTKPhoto: ČTK « Mon père n’a jamais vraiment parlé de la Tchécoslovaquie, car c’était un thème trop douloureux pour lui. Sous le communisme, entre 1948 et la Révolution de velours en 1989, il lui était interdit de revenir, même quand sa mère et son père sont morts, dans les années 1950. Parfois, il évoquait quand même sa maman, son papa et sa sœur Danuška, et il était toujours très sentimental. »

Surnommé parfois « le roi des chaussures » ou encore « le magicien parmi les chausseurs », l’artiste espagnol, qui a étudié à Genève et à Paris, réalise des souliers et des sandales, mais aussi par exemple des pantoufles pour différentes marques de luxe, ainsi que pour des personnalités célèbres, parmi lesquelles Lady Diana, les chanteuses Madonna, Kilye Minogue et Rihanna ou le mannequin britannique Kate Moss. Son exposition à Prague présente son travail depuis le début de sa carrière, dans les années 1970, jusqu’à aujourd’hui. Jiří Pospíšil, membre du conseil d’administration du Musée Kampa, précise :

Photo: ČTKPhoto: ČTK « Nous proposons une petite rétrospective qui présente environ 200 paires de chaussures de Manolo Blahnik. Celles-ci ont été choisies par la commissaire espagnole de l’exposition parmi les milliers de paires que l’artiste a créées. Il s’agit d’une sélection des meilleurs œuvres de Manolo Blahnik de différentes époques qui sont présentées dans les deux salles principales du Musée Kampa. »

L’exposition présente également des souliers de luxe conçus en juin dernier exclusivement pour Prague. La valeur de ces chaussures roses, baptisées « The Shoe for Prague » et richement décorées de cristal, est estimée à 5 000 euros. Jiří Pospíšil :

Photo: ČTKPhoto: ČTK « Nous sommes heureux que cette exposition se tienne dans notre musée. Nous aimons exposer les Tchèques et leurs descendants devenus célèbres à l’étranger. Nous avons une exposition permanente de František Kupka qui a réalisé ses tableaux les plus célèbres à Paris. Même la fondatrice du musée, Meda Mládková, a passé la majeure partie de sa vie en Europe occidentale et aux Etats-Unis. Manolo Blahnik s’inscrit donc bien dans notre programme. Nous pouvons dire que Manolo Blahnik revient chez lui, à Kampa. »

L’exposition, qui est à voir jusqu’au 12 novembre, a été organisée dans le passé également à Milan et au musée de l’Ermitage à Saint-Pétersbourg. Après la capitale tchèque, elle se déplacera à Madrid puis à Toronto.