Le palais Buquoy, « élément clé du patrimoine tchèque et français »

L’ambassade de France à Prague a ouvert vendredi ses portes au public le temps d’une journée. Les visiteurs ont donc pu découvrir les salons du palais Buquoy, décor de l’une des scènes du film Amadeus de Miloš Forman, mais aussi goûter quelques produits français grâce à un petit marché installé dans le jardin de l’ambassade. A l’occasion de cet événement, Radio Prague s’est entretenu avec Roland Galharague, l’ambassadeur de France en République tchèque.

Roland Galharague, l'ambassadeur de France (à droite) avec l'ambassadeur d'Allemagne, Christoph Israng, photo: Twitter de l'Ambassade de France à PragueRoland Galharague, l'ambassadeur de France (à droite) avec l'ambassadeur d'Allemagne, Christoph Israng, photo: Twitter de l'Ambassade de France à Prague « Les gens fantasment toujours un peu sur ce que cachent les ambassades mais en vérité elles ne cachent rien. En ouvrant les portes, on permet aux gens de venir visiter le palais Buquoy, qui n’est pas ouvert aux visites fréquemment. C’est entièrement gratuit. Ils peuvent se familiariser avec l’histoire du palais, grâce à de petits livrets d’explications. Le palais Buquoy est un élément clé à la fois du patrimoine tchèque, c’est un palais baroque avec plusieurs peintures qui ont été achetées en même temps que le bâtiment, mais aussi du patrimoine historique français. C’est donc un élément clé de notre histoire commune.

Quant au marché, il a un petit côté pique-nique en famille : il y a du saucisson, du fromage, toutes sortes de vins… C’est surtout l’occasion d’un moment de convivialité, mais aussi d’échange sur la relation entre la France et la République tchèque. »

Est-ce que vous pouvez nous parler un peu de l’histoire du palais Buquoy et de son évolution à travers les siècles ?

Le palais Buquoy, photo: Kenyh Cevarom, CC BY-SA 3.0Le palais Buquoy, photo: Kenyh Cevarom, CC BY-SA 3.0 « Le palais Buquoy est le siège de l’ambassade de France depuis l’émergence de la Tchécoslovaquie donc depuis 1918-1919. D’abord nous l’avons loué à la famille Buquoy, puis nous l’avons acheté en 1930. L’histoire de la famille Buquoy est intéressante puisque c’est une famille originaire de l’Artois, une région qui est maintenant dans le nord de la France et qui n’était pas française à l’époque. Un soldat de fortune de la famille est venu combattre au XVIIe siècle avec les troupes impériales contre la noblesse de Bohême et, se trouvant du côté des vainqueurs, il a été récompensé et a été nanti. Le palais est devenu le siège de la famille dans le premier tiers du XVIIe siècle, jusqu’à ce qu’on l’achète en 1930. »

Qui sont les commerçants qui vendent leurs produits dans votre marché ? Ce sont des personnes qui sont venues exprès de France, des Français installés en République tchèque ou des Tchèques ?

Le palais Buquoy, photo: Site officiel de l'Ambassade de France à PragueLe palais Buquoy, photo: Site officiel de l'Ambassade de France à Prague « C’est un mélange de Français qui sont établis en République tchèque, qui ont des commerces de restauration ou d’alimentation, de vente de produits gastronomiques dans le pays, et puis de Tchèques qui sont installés à Prague et qui sont spécialisés dans certains produits français. C’est un mélange, comme notre activité est un mélange entre France et République tchèque. »

Enfin, en tant qu’ambassade, vous faites beaucoup de choses pour les Français en République tchèque, mais que faites-vous pour les Tchèques ?

L'ambassade de France à Prague a ouvert vendredi ses portes au public, photo: Twitter de l'Ambassade de France à PragueL'ambassade de France à Prague a ouvert vendredi ses portes au public, photo: Twitter de l'Ambassade de France à Prague « D’abord, il y a toute une série d’activités culturelles à l’Institut français. Nous organisons aussi des bourses pour les étudiants tchèques qui souhaitent étudier en France. Il y a aussi toute une série de programmes dont certains sont propres à la République tchèque, et qui permettent à des élèves de lycée d’aller faire une partie de leur scolarité en France. Il y a aussi toute une autre série d’activités, notamment les plus de 500 entreprises françaises qui sont installées ici et qui offrent environ 100 000 emplois, qui sont occupés par des Tchèques. Il y a beaucoup de choses qui sont faites par l’ambassade ou par la communauté française en République tchèque et qui ont un impact direct sur la vie des Tchèques. »