Le nombre de ressortissants étrangers dans le pays ne cesse d’augmenter

Le ministre de l’Intérieur Martin Pecina a présenté en réunion ministérielle son rapport annuel sur l’état de l’immigration en République tchèque en 2008. Il en ressort que le nombre de ressortissants étrangers dans le pays ne cesse d’augmenter.

La tendance est confirmée par le porte parole ministériel, Vladimír Řepka :

« La République tchèque est un pays qui a beaucoup d’attrait pour les immigrants. Elle est considérée par les ressortissants étrangers comme un pays d’accueil plausible. C’est ce dont témoigne le nombre croissant d’étrangers qui obtiennent l’autorisation de séjour sur le territoire de la République tchèque. Vers la fin de l’année écoulée, environ 440 000 personnes ont bénéficié de cette autorisation. »

L’Ukraine, la Slovaquie, le Viet-nam. Ce sont les pays d’où viennent la plupart des étrangers qui se trouvent aujourd’hui en République tchèque. Comme le constate le rapport du ministère de l’Intérieur, il s’agit de prêter une attention particulière à leur intégration dans la société tchèque, pour éviter leur marginalisation ou la création de ghettos.

La crise économique a eu un impact négatif sur les ressortissants étrangers qui sont venus en Tchéquie pour chercher un emploi. Pour aider ceux qui se sont retrouvés dans une situation défavorable, le ministère de l’Intérieur a mis sur pied le projet de « retours volontaires ». Mis en oeuvre depuis le mois de février dernier, ce projet est évalué dans son rapport annuel comme ayant été « couronné de succès ».

L’approche de l’immigration est un thème qui préoccupe, aussi, l’ensemble des grands partis politiques qui se présenteront aux prochaines élections législatives. Ils sont unanimes à constater qu’il n’est point besoin de limiter les flux migratoires, tout en insistant à leur tour sur l’impératif de l’intégration des ressortissants étrangers dans la société… D’un autre côté, à en croire les sondages, la moitié de la population tchèque estime qu’il y a d’ores et déjà trop d’étrangers en République tchèque.