Faits et événements « Le corps des enseignants de français est un des meilleurs en République tchèque »

07-09-2011 17:04 | Guillaume Narguet

Le 2e Congrès européen des professeurs de français débute ce jeudi à Prague. Pendant trois jours, professeurs et spécialistes de la langue française et de l’éducation seront réunis à Prague. Le congrès est organisé par la Fédération internationale des professeurs de français en collaboration avec l’Association tchèque des professeurs de français. Membre de cette association, Marie Fenclová est aussi la présidente de la commission scientifique du congrès. Elle a donné quelques informations sur l’enseignement et la place du français aujourd’hui en République tchèque :

Télécharger: MP3

 « Je crois que l’enseignement du français est réalisé à un niveau modéré mais très sérieux. Ce n’est pas une vague de modernité, ce n’est pas une langue déformée, c’est à mon avis une langue qui correspond à la réalité. Ce que j’attends maintenant, cela pourrait être un soutien plus clair de la part des créateurs de la politique linguistique. Il faut que les responsables prennent conscience de la nécessité d’une éducation vraiment plurilingue, de la diversité linguistique dans l’éducation tchèque. Il faut surtout que les décideurs tchèques se rendent compte qu’il est vraiment indispensable que la mentalité en Europe centrale et l’opinion publique puissent puiser non seulement dans le discours formulé en anglais mais aussi dans les discours formulés dans d’autres contextes, dans d’autres paradigmes mentaux et d’autres paradigmes de l’esprit européen. Et c’est ce que j’attends éventuellement du congrès. Je n’en suis pas sûre, on verra. »

Aujourd’hui en République tchèque on a quand même le sentiment que pour la classe politique et pour le gouvernement une des priorités linguistiques est quand même l’anglais, présent même dans les écoles maternelles aujourd’hui. Quelle est la place du français par rapport à cela ?

 « Il est difficile de répondre. Si vous me demandez pourquoi dans toutes les écoles on enseigne d’abord l’anglais comme première langue, c’est parce que bien sûr la vision générale de la modernité est présentée comme l’Amérique. Et je crois que c’est pareil dans tous les pays. »

Est-ce que le corps enseignant qui se charge de l’enseignement du français en République tchèque est de qualité ? Sait-il répondre à la demande des élèves et cela est-il valable pour l’ensemble du pays ?

 « C’est une bonne question parce que je peux donner une réponse absolument affirmative. Vraiment le corps d’enseignants de français est à mon avis, sinon le meilleur, sans doute un des meilleurs. En comparaison avec les enseignants de l’anglais par exemple. Ce n’est pas la faute de l’anglais, c’est à cause de la quantité d’enseignants exigée par les écoles. Mais les enseignants de français sont pour la plupart des gens très bien formés et sont capables de s’améliorer tout le temps. Ils manifestent un grand intérêt pour la formation continue et souvent ce sont des personnes vraiment admirables. »

Partenaire médiatique de ce 2e Congrès européen des professeurs de français à Prague, Radio Prague consacrera prochainement une émission spéciale à l’enseignement et à la place du français en République tchèque.

Partager

à découvrir

Autres articles publiés

La France récompense les jeunes chercheurs tchèques

Pauline Darvey

La 11ème cérémonie de remise des Prix scientifiques décernés à de jeunes chercheurs tchèques par l’Ambassade de France et les sociétés Areva,...En savoir plus

Articles correspondants

En savoir plus

Archives de la rubrique

En savoir plus

Diffusion actuelle en français