Le concert de Minkowski et Kozena à Prague vu par la presse

Le public a réservé un accueil enthousiaste aux Musiciens du Louvre, placés sous la baguette de Marc Minkowski, et à Magdalena Kozena, qui se sont présentés lors d'un concert extraordinaire, dimanche dernier, à Prague. Les critiques, dans la presse de ce mardi, sont également très favorables. Alena Gebertova.

Marc MinkowskiMarc Minkowski Marc Minkowski est l'un des nouveaux mages de la scène musicale. A l'âge de quarante ans, il se range, peu à peu, parmi les meilleurs chefs d'orchestre mondiaux, peut-on lire dans le quotidien Mlada fronta Dnes. Kozena a confirmé sa renommée mondiale, sa vedette ne cesse de monter. Mais, si le concert reste un événement inoubliable, c'est que le public pragois a eu l'occasion de voir « dans l'action », pour la première fois, Marc Minkowski, souligne le journal. En ce qui concerne la voix de la jeune et belle mezzo-soprano tchèque, vingt-huit ans, elle est décrite comme celle brillante d'une palette de couleurs, une voix fascinante surtout dans les pianissimo.

Cinq étoiles, donc la meilleure appréciation, sont attribuées au concert des Musiciens du Louvre et de Magdalena Kozena par le journal Lidove noviny. L'auteur de l'article met en relief le tempérament de Marc Minkowski et le fait que les membres de son ensemble baroque maîtrisent, avec brio et élégance, le jeu des instruments de l'époque, pour aboutir à un résultat excellent. A propos de Magdalena Kozena, il écrit, je cite...

 « Dès son entrée sur scène, elle subjuge le public. Déjà les premiers tons la voient concentrée et entièrement plongée dans la musique, dans les drames impliqués dans les différents airs. Son interprétation est très émotive, sa voix dessine merveilleusement la courbe des mélodies, tantôt touchantes, tantôt dramatiques... La cantatrice quitta un public entièrement tombé sous son charme ».

L'ensemble des critiques, dans la presse tchèque, se met d'accord sur ce que le concert des Musiciens du Louvre et de Magdalena Kozena, qui a duré près de deux heures et demi, a été un événement hors du commun. Le concert terminé, Marc Minkowski m'a confié :

Résumé de l'entretien : Marc Minkowski se déclare fier d'avoir pu se présenter, pour la première fois, à Prague qui est pour lui l'une des plus belles villes du monde. Elle est une inspiration musicale, surtout en ce qui concerne la musique baroque. Il est ému d'occuper à Rodolphinum une loge ornée de protraits de grands chefs d'orchestre du passé. Le chef d'orchestre français dit qu'il avait un grand-père tchèque que sa mère, pourtant, ne connaissait guère. C'est donc un peu un mystère dans la famille.