Faits et événements L'Algérie invite les Tchèques à participer à sa relance économique

03-02-2006 16:40 | Guillaume Narguet

Une délégation parlementaire algérienne était en visite à Prague tout au long de la semaine. Inviter la République tchèque à prendre part à la relance économique en cours en Algérie, tel est le principal message que les députés du plus vaste pays du pourtour méditerranéen et deuxième plus vaste pays d'Afrique ont adressé à leurs interlocuteurs tchèques, parmi lesquels le chef du gouvernement Jiri Paroubek et les ministres du Commerce, de l'Industrie, de l'Agriculture et des Transports. Et ces derniers n'ont pas manqué de porter une oreille attentive aux projets d'une Algérie qui, jusqu'à la chute du régime communiste en 1989, a entretenu des relations privilégiées avec la Tchécoslovaquie. Président de la commission des Affaires étrangères, de la Coopération et de l'Immigration à l'Assemblée populaire nationale d'Algérie, et chef de la délégation présente à Prague, Reguieg Bentabet en a dit un peu plus sur les différents objets de cette visite qu'il a qualifiée de « positive » au micro de Radio Prague :

Télécharger: MP3

Reguieg BentabetReguieg Bentabet « Il faut savoir que l'Algérie est sortie de sa crise sécuritaire, économique et sociale et grâce au président de la République Abdelaziz Bouteflika, nous avons entamé deux grands projets : la concorde civile et la réconciliation nationale pour résoudre le problème sécuritaire. Désormais l'Algérie est stable sur tous les plans, qu'ils soient sécuritaire, économique et politique. Sur le plan économique le président de la République a lancé un programme de soutien à la croissance de l'ordre de 55 milliards de dollars pour un développement durable et la création en parallèle d'environ 100 milliards de dollars d'investissements. Ces chantiers sont ouverts à tous les pays amis, et c'est pour cela que nous sommes à Prague : pour demander aux autorités tchèques d'aider et de participer à la réalisation de ces chantiers. Concrètement, ces projets sont la construction d'une autoroute de 1200 kilomètres d'est en ouest, d'un million de logements, de plusieurs lycées, universités, des barrages, des hôpitaux, 2000 kilomètres de voies de chemins de fer et d'autres infrastructures de base. En parallèle, environ deux millions d'emplois seront créés d'ici 2009. »

-Que peuvent apporter les entreprises tchèques à l'économie algérienne ?

« L'intérêt est que les entreprises et les investisseurs tchèques ont une expérience plus avancée que nous, et ce plus particulièrement dans certains domaines bien précis. C'est pour cela que nous voulons la participation de ces investisseurs surtout pour les chemins de fer, leur électrification, mais aussi pour le projet de tramway et d'autres projets comme l'habitat et les barrages. »

Si le volet économique a donc été très largement abordé, le domaine diplomatique et la politique internationale ont constitué l'autre thème principal des entretiens entre les responsables des deux pays. Et là encore, les deux parties ont trouvé un terrain d'entente, comme le confirme Reguieg Bentabet :

« Notre délégation est venue à Prague suite à une invitation de mon homologue président de la commision des Affaires étrangères du Parlement tchèque et cela pour relancer les relations bilatérales sur les plans politique, économique et culturel. Nous avons constaté que nous avions la même trajectoire politique sur les différents conflits que connaît la région euro-méditérannéenne, le Moyen-Orient, le Maghreb et le reste du monde. Concernant plus particulièrement le problème du Sahara occidental et de la Palestine, nos deux pays se déclarent en faveur d'une solution et d'un réglement pacifiques aux conflits et s'en tiennent pour cela aux résolutions de l'ONU ainsi qu'au plan de Houston pour le Sahara occidental. »

Partager

à découvrir

Autres articles publiés

Des panneaux pour indiquer aux prostituées où elles peuvent travailler

Alexis Rosenzweig, Zdeněk Vališ

Des panneaux de signalisation pour les prostituées : c'est le nouveau moyen trouvé par la municipalité d'une commune tchèque proche...En savoir plus

Nouveau système de financement du cinéma tchèque

Magdalena Segertová

Redonner des moyens au cinéma tchèque - tel était, pendant des années, l'objectif d'une poignée de professionnels locaux. Leur initiative...En savoir plus

« Les Bras ouverts 2006 »

Alena Gebertová

« Les Bras ouverts » est le nom d'un projet qui s'inscrit dans une série spéciale de programmes destinés aux minorités et qui a été...En savoir plus

Bohuslav Martinu dans un monde sans mémoire

Václav Richter

C'est ce vendredi que l'opéra Bastille à Paris présente la première de "Juliette ou la Clé des songes", drame lyrique de Bohuslav Martinu...En savoir plus

Articles correspondants

En savoir plus

Archives de la rubrique

En savoir plus

Diffusion actuelle en français