Faits et événements La « Týden française v Praze », deux semaines d’amitié franco-tchèque à Prague

02-06-2014 15:28 | Denisa Tomanová

La première édition de la « Týden française v Praze » (La semaine française à Prague) a été ouverte ce lundi 2 juin. Placé sous le patronage de l’ambassade de France, l’évènement, qui touche à la fois aux domaines culturel et économique, se veut très vaste et éclectique : conférences, rencontres, cinéma, théâtre, littérature ou encore dégustations gastronomiques figurent à son programme. Parmi toutes les manifestations prévues jusqu’au 13 juin, à souligner notamment l’exposition d’affiches publicitaires à partir du 5 juin, l’insolite performance du danseur et jongleur Clément Dazin ou la pièce de théâtre Les Cigales. Afin de dévoiler l’esprit de cette première édition, Radio Prague a rencontré Jean-Pierre Asvazadourian, ambassadeur de France en République tchèque.

Télécharger: MP3

Jean-Pierre Asvazadourian, photo: Eduardo Viner / Site officiel de l'Ambassade de France à PragueJean-Pierre Asvazadourian, photo: Eduardo Viner / Site officiel de l'Ambassade de France à Prague Quelle est la principale ambition de cette « Týden française », ou autrement dit de cette semaine française ?

 « L’idée est de mettre un coup de projecteur sur la France en République tchèque, sur la France sous tous ses aspects ; qu’il s’agisse de l’éducation, de la culture, du monde des affaires qui est au cœur de cette semaine grâce à nos partenaires économiques, et aux activités que nous organisons sur ce thème. Nous allons donc avoir deux semaines consacrées aux activités autour de la France. »

 « C’est la première fois que l’évènement est organisé, ou plutôt co-organisé par l’ambassade de France et ses services, mais également de nombreux partenaires, des entreprises, qui étaient assez nombreuses à souhaiter apporter leur soutien, et des partenaires institutionnels. Je pense à l’Institut français, à la Chambre de commerce franco-tchèque, ainsi qu’à des partenaires institutionnels tchèques comme la mairie de Prague, ou d’autres mairies comme celles de Prague 1 et Prague 6 ; puis également d’autres partenaires dans le domaine économique. Par exemple la Confédération des industries tchèques organise une conférence consacrée à l’environnement des affaires en France, à l’attractivité de la France pour les affaires. »

Pouvez-vous nous en dévoiler davantage quant à la programmation de cet évènement ?

 « C’est une programmation que l’on a souhaitée très diverse, parce que c’est vraiment l’esprit de cette Semaine : exprimer la diversité des relations franco-tchèques dans tous les domaines. Pour illustrer ce propos, nous avons demandé à un lycée de formation dans le domaine de l’horticulture de venir nous aider, conseiller et réaliser la transformation du jardin de l’ambassade. C’est un exemple dans le domaine de la formation et de l’éducation. Autre domaine important, celui des échanges économiques. Je mentionnais cette conférence qui se tiendra le 10 juin, conférence accueillie par le ministère de l’Industrie dans ses locaux et co-organisée par la Confédération des Industries tchèques et la Chambre de commerce franco-tchèque. Il s’agit de montrer l’environnement des affaires en France, de montrer l’intérêt que représente la France pour des entrepreneurs et investisseurs tchèques. »

Où se tiendront ces manifestations ?

 « L’idée est que ces manifestations se tiennent un peu partout, parce que la plupart font l’objet de partenariat. Par exemple, je pense à la présence française renforcée cette année dans le cadre du festival de danse Tanec Praha. Je pense encore une fois à cette conférence sur l’attractivité de la France pour le monde des affaires qui aura lieu au ministère de l’Industrie ; des lieux donc très différents. Je mentionnerais aussi les Alliances françaises en province, les lycées qui abritent des classes bilingues, nous allons couvrir beaucoup de domaines. Il y a également un grand évènement que l’on a souhaité ouvert à tous : une fête de l’amitié franco-tchèque ou tchèco-française dans le parc de Ladronka, ce samedi 7 juin. A l’issue d’un évènement sportif organisé par le Lycée français de Prague, il y aura donc un évènement convivial, ouvert à tous ; bref, autant de choses très diverses. »

On peut donc parler d’un évènement fruit véritablement de l’amitié frano-tchèque ?

L'exposition d'oeuvres de František Kupka à Opočno, photo: ČTKL'exposition d'oeuvres de František Kupka à Opočno, photo: ČTK « C’est le fruit de l’amitié des coopérations, des partenariats, qui existent entre la République tchèque et la France. C’est une relation qui est très dense. Mais ce que l’on souhaitait avant tout, c’était donner un coup de projecteur sur la grande diversité de ces activités, qui existent et qui réunissent les deux pays. Une fois de plus, en avant-première, pour vous donner un exemple des activités auxquelles nous participons avec beaucoup de plaisir, je serai à Opočno pour l’inauguration de l’exposition d’œuvres de František Kupka, puisqu’Opočno est sa ville natale. Et ce sont des œuvres qui viennent de la ville de Puteaux, où Kupka a très longtemps vécu. C’est donc un exemple de l’une de ces associations de villes qui décident de collaborer. La collaboration entre collectivités locales, entre villes, entre régions et provinces, est très importante ; il y a plus de soixante partenariats entre la République tchèque et le France. Je crois que c’est très important de les développer. »

 « Le cinéma lié à la mode sera à l’honneur, avec notamment la projection du film sur Yves Saint Laurent. Pendant deux semaines, différents films seront projetés à l’Institut français de Prague en matière de mode. Puis il y a aussi un évènement un peu particulier, qui est la commémoration du 6 juin 1944, le 70e anniversaire cette année du Débarquement. Il y aura une commémoration à l’Institut avec la projection de films liés à cet évènement, et qui permet d’associer Tchèques et Français à ce moment de souvenir. »

Pour de plus amples informations, consultez le site www.tydenfrancaise.cz

Partager

à découvrir

Articles les plus lus

Autres articles publiés

Évaluer l’activité des eurodéputés : un moyen de contrôle démocratique

Lucie Drechselová

Photo: European Union - European ParliamentLe lieu de résidence des eurodéputés, Bruxelles est souvent perçu comme un endroit abstrait, presque fictif. Le même constat est vrai...En savoir plus

Articles correspondants

En savoir plus

Archives de la rubrique

En savoir plus

Diffusion actuelle en français