Faits et événements La sécurité routière ne s’améliore pas sur les routes tchèques

13-08-2008 17:06 | Alain Slivinský

Les statistiques sont implacables : le nombre des accidents de la route est toujours élevé tout comme le nombre des victimes de ces accidents. Le nombre de morts parmi les motards reste alarmant et les contrôles de la police révèlent toujours un nombre élevé de conducteurs sous l’emprise de l’alcool ou de la drogue.

Télécharger: MP3

Des tragédies continuent de se produire sur les routes et autoroutes tchèques, et rien que pour la semaine dernière, la police a constaté 2 868 accidents de la route qui ont malheureusement fait 28 victimes. Au cours des 4 dernières semaines, 105 personnes ont trouvé la mort sur les routes tchèques. Les motards ne représentent qu’un faible pourcentage des accidentés (environ 1 %), mais les conséquences de leurs accidents sont les plus graves. Du début de l’année à la fin du mois de juillet, il y a eu 1 109 accidents de motards qui ont fait 44 morts, dont plus de la moitié étaient des motards. Pourtant, d’après les statistiques publiées par la police lundi, ces chiffres seraient moins alarmants que l’année dernière. Josef Tesařík, de la présidence de la Police tchèque, le confirme :

« Parmi les morts, il y a eu un conducteur de mobylette, quatre de petites cylindrées, donc un de moins que l’an passé, 63 motards, ce qui fait 8 morts de moins que l’année dernière et six passagers, donc deux de plus. »

Voyons ces accidents de la route un peu plus en détails. Les motards causent ou participent à des accidents surtout entre 14.00 et 19.00. Parmi les victimes, les motards âgés de 25 à 34 ans sont les plus nombreux. Le plus souvent, les motos qu’ils montent sont neuves, fabriquées cette année ou l’année dernière. La cause la plus fréquente des accidents ? Les excès de vitesse et l’ignorance de la distance de sécurité entre les véhicules. L’organisation BESIP (Sécurité du trafic routier) participe aux opérations de la police en présentant aux motards que celle-ci contrôle, des clips qui montrent les conséquences tragiques des accidents. Une ancienne conductrice de « gros cube », Gabriela Knapova, a participé à la réalisation de ces clips. Aujourd’hui clouée sur un fauteuil roulant, elle avoue qu’il était difficile de résister à la montée de l’adrénaline en roulant à 250 km/h sur l’autoroute, en tentant d’arriver au maximum de la machine. Les contrôles des motards par la police sont de plus en plus fréquents, mais ce sont aussi l’alcool et la drogue au volant qui sont dans son point de mire, comme pendant toute la semaine dernière. Pas de répit, comme l’indique par exemple Jana Šípková, porte-parole de la police de la Moravie du Sud :

« Les automobilistes peuvent s’attendre à de nouvelles grandes opérations de contrôle par la police de la région de la Moravie du Sud. La police considère naturellement l’alcool au volant comme un grave problème, mais ces derniers temps, de plus en plus souvent, c’est aussi la drogue. »

Parmi les centaines de voitures contrôlées en une seule nuit pendant le week-end, la police de la Moravie du Sud a enregistré plus d’une trentaine d’automobilistes sous l’emprise de l’alcool. Selon les statistiques, la situation n’est pas meilleure dans les autres régions tchèques.

Partager

à découvrir

Autres articles publiés

Des liens solides entre République tchèque et Géorgie

Anna Kubišta

Photo: CTK Après le cessez-le-feu fragile, le conflit qui oppose la Géorgie et la Russie autour de la province de l’Ossétie du sud reste au coeur...En savoir plus

L’architecte Jan Kaplický a imaginé une raie noire pour České Budějovice

Václav Richter

Jan Kaplický, photo: CTK Une fois de plus l’architecte tchéco-britannique Jan Kaplický revient à la une de l’actualité. La semaine dernière, il a été souvent...En savoir plus

Articles correspondants

En savoir plus

Archives de la rubrique

En savoir plus

Diffusion actuelle en français