Faits et événements La première Tchèque a marché sur le Pôle nord

10-04-2008 16:52 | Alain Slivinský

Avec trois expéditions au Pôle nord en un mois, il semble que l’année 2008 est devenue une année tchèque sur un lieu convoité par de nombreux explorateurs depuis bien longtemps. En plus de cela, l’une des expéditions revêt un caractère extraordinaire avec la première Tchèque qui en a foulé le sol, la glace plutôt.

Télécharger: MP3

Richard Santus et Petr Bold, photo: CTKRichard Santus et Petr Bold, photo: CTK La première expédition tchèque de cette année était aérienne. Deux pilotes tchèques avaient décidé de rejoindre le Pôle nord à bord d’un avion de légende, le L-200 Morava, un bi-moteur des années 1950 qui avait fait ses preuves dans le passé en tant qu’aérotaxi surtout. Le vol était organisé à l’occasion du 90e anniversaire de l’aéronautique en République tchèque et pour prouver aussi les qualités d’un avion dont il ne reste plus beaucoup d’exemplaires aujourd’hui, et qui est plutôt une pièce de musée. Petr Bold, photo: CTKPetr Bold, photo: CTK Les deux pilotes, Petr Bold et Richard Santus, ont survolé le Pôle nord samedi dernier et, ce mercredi, le L-200 Morava s’est posé sans encombre sur son aérodrome de Vodochody, non loin de Prague. Ce vol est un exploit, selon les spécialistes, car il a été réalisé avec un avion de collection.

La deuxième expédition qui a atteint le Pôle nord ce mercredi, exactement à 19.40, heure de Prague, est celle qui était composée de deux hommes, Dušan Kunovský et Ladislav Franta, mais aussi surtout de la première femme tchèque qui voulait vaincre le pôle, Miluše Netolická. L’expédition a été couronnée de succès après 10 jours de marche, avec des températures de moins 35o C. En plus de cela, l’expédition a dû faire face à ce qu’on appelle le « drift négatif ». Cela veut dire que les glaces sont en mouvement à l’inverse de la marche de l’expédition Ces jours-ci, le « drift » était de 24 km par jour. Donc si l’expédition faisait seulement 24 km en une journée, c’était comme si elle avait fait du sur place ! La Radio tchèque était en conctact avec l’expédition et a posé une question pertinente à Miluše Netolická : Comment a-t-elle reconnu qu’elle était au Pôle nord ? Voici sa réponse :

Miluše Netolická, photo: CTKMiluše Netolická, photo: CTK « Nous avons bien entendu un système de navigation et un guide. Il fait très froid ici, jusqu’à moins 40o. Heureusement le vent n’est pas trop fort, mais il y a de profondes crevasses qui sont un danger permanent. Deux fois déjà, les chiens y sont tombés et, malheureusement aussi, le guide. »

Et quelles étaient les impressions de la première Tchèque qui a atteint le Pôle nord ?

« C’est le soir, et comme tous les soirs le vent est beaucoup plus fort et il fait encore plus froid dans la tente. Nous prions pour que l’hélicoptère arrive le plus tôt possible et nous transporte à la base de Barnéo où les conditions sont un peu plus agréables. »

Miluše Netolická a encore ajouté que la victoire sera fêtée au retour en Tchéquie, après un bon bain et une bonne nuit dans un lit confortable. La troisième expédition est encore en route. Elle aussi a rencontré des problèmes avec le froid très rigoureux, mais elle devrait atteindre le Pôle nord le 16 avril. C’est une performance que les spécialistes qualifient de beaucoup plus difficile, sur le plan physique et psychique, que la victoire sur le Mont Everest par exemple.

Partager

à découvrir

Autres articles publiés

K. Schwarzenberg à Paris - "La position du gouvernement tchèque n’est pas celle du président"

Alexis Rosenzweig

Le chef de la diplomatie tchèque, Karel Schwarzenberg, était ce mercredi à Paris, où il a rencontré son homologue français, Bernard...En savoir plus

Robert Badinter, militant de la Cour pénale internationale

Anne-Claire Veluire

Robert Badinter, dont le nom est associé à l’abolition de la peine de mort en France en 1981, a prononcé, lundi 7 avril à l’Institut français...En savoir plus

Articles correspondants

En savoir plus

Archives de la rubrique

En savoir plus

Diffusion actuelle en français