Faits et événements La légalisation de l’usage thérapeutique du cannabis obtient un large soutien politique

03-02-2012 15:55 | Magdalena Hrozínková

La République tchèque a fait un pas de plus vers la légalisation du cannabis thérapeutique : jeudi, des députés ont présenté à leurs collègues de la Chambre basse du Parlement un projet d’amendement dont l’application autoriserait l’usage du cannabis en République tchèque à des fins médicales. Soutenu par tous les partis politiques représentés au Parlement, le texte a de fortes chances d’être adopté.

Télécharger: MP3

Pavel Bém et Miroslava Němcová, photo: CTKPavel Bém et Miroslava Němcová, photo: CTK Le projet d’amendement en question a été élaboré, en 2011, par une commission composée de médecins, de pharmaciens, de représentants des ministères de la Santé et de la Justice, ainsi que de membres de la police et de spécialistes des drogues. Le président de cette commission et doyen de la Première faculté de médecine de l’Université Charles, Tomáš Zima, explique quels sont les avantages de l’utilisation thérapeutique du cannabis :

« Le cannabis est surtout prescrit pour soigner des maladies et douleurs chroniques, la spasticité, les maladies oncologiques, le sida, l’inappétence… Ces médicaments sont également utilisés en dermatologie et en ophtalmologie. »

Jindřich Vobořil, Tomáš Zima, Tomáš Zábranský, photo: CTKJindřich Vobořil, Tomáš Zima, Tomáš Zábranský, photo: CTK Les médicaments à base de cannabis permettent également de soulager la douleur chez les patients atteints de la maladie de Parkinson ou de la sclérose en plaques. Si la République tchèque a autorisé, en avril 2011, la commercialisation d’un premier médicament à base de chanvre, du spray Sativex, elle reste pourtant l’un des rares pays à proscrire la culture du chanvre à des fins thérapeutiques. La situation pourrait alors changer avec l’adoption, fort probable, du projet d’amendement par le gouvernement et le Parlement.

Si le texte était bien adopté, des producteurs et cultivateurs licenciés pourraient ainsi fournir les pharmacies. Le cannabis ne serait ensuite délivré que sur ordonnance médicale et les autorités prévoient d’élaborer un registre électronique d’utilisateurs de ces médicaments.

Selon le coordinateur national anti-drogue, Jindřich Vobořil, le nombre de producteurs autorisés sera limité à une dizaine :

« Le projet en question ne prévoit pas la mise en place d’une nouvelle institution de contrôle dans ce domaine. Ce sera l’Institut d’Etat pour le contrôle des médicaments qui délivrera aux entreprises privées des licences pour la culture du cannabis ou éventuellement pour son importation. »

L’ancien maire de Prague, Pavel Bém, membre du groupe de députés qui a présenté le projet d’amendement, a précisé qu’il ne s’agissait en aucun cas de légaliser l’usage et la consommation libre de cannabis. Selon les derniers sondages, près de 80 % de la population tchèque est favorable à la légalisation du cannabis à des fins thérapeutiques et de recherche médicale. Les premiers médicaments à base de chanvre pourraient être vendus dans les pharmacies tchèques dès l’automne prochain. Ils devraient être remboursés par l’assurance maladie.

Partager

à découvrir

Autres articles publiés

« L’imagination végétale » de Yan Zelenka

Anna Kubišta

Artichauts sur la pleine, 2011 Le Centre tchèque de Prague propose jusqu’au 25 février une exposition du peintre tchèque vivant en France, Yan Zelenka. Intitulée...En savoir plus

Articles correspondants

En savoir plus

Archives de la rubrique

En savoir plus

Diffusion actuelle en français