La France à l’honneur à la galerie tchèque La Femme

Située sur la rue Bílkova, à Prague 1, la galerie d’art La Femme expose des œuvres d’artistes tchèques dont le travail a pu avoir trait à la France ou au vin, dans le cadre de l’exposition Inspirations françaises. L’occasion de découvrir la France au travers du regard artistique tchèque.

La Femme, Photo: Sébastien CazabonLa Femme, Photo: Sébastien Cazabon Des maisons bretonnes, des vignobles du Languedoc, un portrait de Brigitte Bardot, ou encore des bouteilles de vin… On s’y croirait et pourtant nous ne sommes pas en France, mais à Prague dans la galerie d’art La Femme. Depuis le 31 août et jusqu’au 18 septembre, c’est effectivement la France et son patrimoine qui sont ici à l’honneur, puisque la galerie expose une grande variété d’œuvres tchèques représentant les paysages ou la culture française. Andrea Avramopulosová, l’assistante du galeriste Miroslav Lipina, raconte :

« Il s’agit d’une exposition faite à l’occasion de l’événement Wine and Art et vous pouvez voir ici des œuvres dont le sujet est la France ou le vin. L’exposition est composée d’œuvres réalisée pendant le Sympozium en France : des voyages que nous organisons avec des artistes à l’étranger. »

L’endroit regorge donc de tableaux, de dessins, de lithographies entièrement dédiés à l’Hexagone. De nombreux peintres tchèques ont participé à cet événement. Mme Avramopulosová nous parle des plus prolifiques :

« Il y a notamment Antonín Sládek qui a vécu à Paris, également Adolf Born, un des artistes tchèques les plus connus. Il y a aussi M. Tylek et sa femme Mme Tyleček qui vivent à Paris, et enfin Boris Jirků, un des artistes contemporains tchèque les plus connus. »

Et la liste est encore longue, à ceux-là s’ajoutent également Jiří Slíva, Bohumil Eliáš, Miroslav Pošvic, Vladimír Jiránek, ou encore Igor Piačka. Si l’expo prend fin à la mi-septembre, l’art franco-tchèque ne devrait pas tarder à revenir à la galerie La Femme, comme l’explique Andrea Avramopulosová :

« Il y aura bientôt une exposition en novembre sur Tylek et sa femme Tyleček. Il y aura ensuite l’année prochaine une autre exposition sur Dita Perrier qui vit actuellement à Lyon. »

Les artistes tchèques n’en n’ont donc pas encore fini avec la France. En attendant, l’exposition Inspirations françaises est une bonne occasion pour s’initier à l’art tchèque. Les Français les plus nostalgiques pourront peut-être y soigner leur mal du pays, et pourquoi pas même y acheter une œuvre. Plus d’informations sur le site de la galerie: http://www.glf.cz/en/exhibitions/french-inspiration/