La Charité catholique tchèque active en Tchétchénie, pays particulièrement touché par le sida

Toujours dans le domaine de la santé : La Charité catholique tchèque a organisé, en Tchétchénie, un séminaire pour le personnel sanitaire et social local, consacré à la lutte contre le sida. La Tchétchénie compte, selon les chiffres officiels, quelque 600 personnes séropositives. Mais ce nombre est quatre fois inférieur à la réalité, estime Jakub Dvoracek de la Charité catholique.

Cette dernière souhaite ouvrir, à Grozny, un centre d'assistance destiné aux malades du sida, mais, pour l'instant, les moyens financiers font défaut. Ce qui complique aussi le travail de sensibilisation au sida, tant parmi les malades que parmi le reste de la société, ce sont surtout les préjugés, par exemple les femmes enceintes séropositives hésitent à consulter le médecin et à demander des allocations dont elles ont droit. « Les tests du sida sont très peu effectués en Tchétchénie. Les gens ont peur de la maladie, mais ne savent même pas comment elle est soignée et ce qu'ils doivent faire pour ne pas contracter le virus », explique Jakub Dvoracek de La Charité catholique. Rappelons que des organisations humanitaires tchèques sont actives aussi en Ukraine, un autre pays où le sida fait des ravages.