Karlovy Vary 2018 : Tim Robbins sera récompensé d’un Globe de cristal

Tout comme le Festival de Cannes, celui de Karlovy Vary rendra hommage au réalisateur Miloš Forman, décédé en avril dernier. La 53e édition du plus important festival de cinéma en Europe centrale et orientale débutera dans dix jours dans la ville thermale tchèque, par la projection d’un des films majeurs de Forman, Les amours d’une blonde. Avant que le festival ne soit clôturé, le 7 juillet, par la comédie française Le Grand bain de Gilles Lellouche, des dizaines de cinéastes défileront sur le tapis rouge déroulé devant l’hôtel Thermal. Les noms des grands invités de l’édition 2018 viennent d’être dévoilés…

Tim Robbins, photo: Roth Scott, ČTKTim Robbins, photo: Roth Scott, ČTK Acteur américain oscarisé, réalisateur, scénariste et compagnon de l’actrice Susan Sarandon, Tim Robbins présentera à Karlovy Vary ses films d’auteur Bob Roberts et Broadway 39e rue, présenté en compétition au Festival de Cannes en 1999, ainsi que le long-métrage culte Les Evadés, tourné d’après un roman de Stephen King et où Tim Robbins joue aux côtés de Morgan Freeman. Dans le cadre du Festival de Karlovy Vary, connu pour son ambiance cinéphile et décontractée, Tim Robbins se présentera aussi en tant que musicien et leader du groupe Tim Robbins and The Rogues Gallery Band. Le 29 juin, à l’occasion de l’ouverture du 53e Festival de Karlovy Vary, Tim Robbins recevra un Globe de cristal pour l’ensemble de son œuvre.

Deux autres personnalités du cinéma seront également récompensées par le festival : Barry Levinson, détenteur de quatre Oscars, dont celui de la meilleure réalisation pour le film Rain Man tourné il y a précisément trente ans, ainsi que le célèbre acteur tchèque Jaromír Hanzlík, 70 ans, connu notamment pour ses rôles dans les films du réalisateur Jiří Menzel.

Terry Gilliam, photo: Vegafi, CC BY-SA 3.0Terry Gilliam, photo: Vegafi, CC BY-SA 3.0 A noter également la présence de Terry Gilliam qui viendra présenter dans la cité thermale de Bohême de l’Ouest son nouveau film « L'Homme qui tua Don Quichotte » ou encore celle de l’actrice néozélandaise Anna Paquin, qui a reçu l’Oscar du meilleur second rôle féminin pour sa prestation dans le film La Leçon de piano en 1993.

Même si aucun film français ne sera en compétition cette année, la cinématographie française et francophone sera représentée à Karlovy Vary par plusieurs longs-métrages projetés dans les sections parallèles. Parmi eux, le film Le Monde est à toi, porté par Isabelle Adjani et Vincent Cassel et présenté au festival par le réalisateur Romain Gavras.

Une délégation canadienne dirigée par le réalisateur Sébastien Pilote est également attendue à Karlovy Vary, pour présenter le film La Disparition des lucioles qui sera en lice pour le grand prix du festival, le Globe de cristal. Un film qui a retenu l’attention de la conseillère artistique du festival, Eva Zaoralová :

« Ce film est intéressant du point de vue de la narration. C’est l’histoire d’une jeune fille rebelle. Ses parents vivent séparément et elle ne s’entend pas avec le compagnon de sa mère. Le film raconte surtout l’évolution de sa relation avec son père, et plus généralement avec la génération de ses parents, une génération marquée par le syndicalisme. Cette jeune fille finit par comprendre et apprécier l’engagement de son père. Elle se rend compte que la vie mérite d’être vécue. »

Parmi les têtes d'affiche de cette 53e édition du Festival de Karlovy Vary, le réalisateur roumain Radu Jude (I Do Not Care If We Go Down In History As Barbarians), la cinéaste argentine Ana Katz (Sueño Florianópolis), le Russe Ivan Tverdovsky, (Jumpman) ou encore les réalisateurs turc Ömür Atay (Brothers) et polonais Paweł Maślona (Panic Attac), sans oublier deux films tchèques également en sélection officielle, à savoir Winter Flies (Všechno bude) d’Olmo Omerzu et Domestique (Domestik) d’Adam Sedlák.

Le programme complet du festival qui se déroulera du 29 juin au 7 juillet prochains est à consulter sur le site : www.kviff.com.