Jaromír Jágr, retour aux sources

A bientôt 46 ans, Jaromír Jágr revient dans son club formateur des Chevaliers de Kladno. En 28 saisons, la star du hockey tchèque aura marqué la ligue nord-américaine de hockey (NHL) de sa légende.

Jaromír Jágr, photo: ČTKJaromír Jágr, photo: ČTK Son contrat d’un an signé en octobre dernier avec les Calgary Flames ressemblait à un baroud d’honneur. Appelé à la dernière minute alors que le hockeyeur s’apprêtait à reprendre la saison en République tchèque, Jaromír Jágr avait signé un contrat d’un million de dollars, ce qui en faisait le joueur le moins bien payé de l’effectif canadien.

Ces derniers mois, les commentateurs d’outre-Atlantique ont eu peu d’occasions de s’enflammer devant les performances de Jágr. L’attaquant tchèque connaît une saison peu prolifique en termes de statistiques puisqu’en vingt-deux matchs, il n’a réalisé qu’un but et six assistances. Depuis le début de l’année 2018, il n’a encore participé à aucun match, la faute à une blessure non spécifiée au bas du corps. L’entraîneur des Flames, Glena Gulutzan, regrette que Jágr, plus souvent à l’infirmerie que sur la glace, n’ait pas pu donner le meilleur de lui-même :

« Je pense que c’est vraiment dommage. Même s’il n’a pas beaucoup joué, nous avons tous vu que quand il était en possession de tous ses moyens, Jaromír restait capable de produire d’excellentes performances. Malheureusement, il n’a pas été épargné par les blessures durant les quelques mois passés chez nous, et il est possible que ce retour à Kladno lui sera bénéfique. »

Jaromír Jágr, photo: ČTKJaromír Jágr, photo: ČTK A 45 ans, la carrière nord-américaine de Jaromír Jágr vit donc ses dernières heures. Placé « en ballotage » par son club depuis le début de la semaine, ce qui signifie que n’importe quelle équipe de la NHL pouvait récupérer son contrat, Jaromír Jágr a été ignoré par l’ensemble des vingt-neuf franchises de la NHL. Il a donc décidé de finir la saison dans son club formateur de Kladno, dont il est le propriétaire. Vít Heral, attaché de presse des Chevaliers de Kladno se réjouit de son retour :

« Nous sommes prêts à accueillir Jaromír Jágr. La première démarche administrative concerne son transfert, et nous avons envoyé les documents nécessaires à la Fédération tchèque de hockey. Pour ce qui est de la signature de son contrat, il ne s’agira que d’une formalité puisque Jaromír Jágr est le propriétaire du club de Kladno. Il ne restera plus ensuite que l’indispensable visite médicale… Mais vous vous doutez que pour le reste, qu’il s’agisse de son maillot floqué du numéro 68 ou de sa place dans le vestiaire, tout est prêt, comme cela l’a toujours été. Nous sommes impatients de revoir notre roi Jaromír ! »

En 28 ans de carrière en NHL, le Tchèque s’est forgé un palmarès XXL, jalonné de titres collectifs et récompenses individuelles. Il a remporté deux Coupes Stanley et truste respectivement les deuxième et troisième places des classements du meilleur marqueur et du meilleur buteur de l’histoire.

Ancien coéquipier de Jágr à Omsk dans la ligue eurasiatique KHL, le joueur russe Anton Kurjanov, qui porte aujourd’hui le maillot de Kladno, imagine déjà l’engouement de la venue de la superstar tchèque qu’il a déjà côtoyée dans le sud-ouest de la Sibérie :

Le stade de hockey de Kladno, photo: Kristýna MakováLe stade de hockey de Kladno, photo: Kristýna Maková « C’est le deuxième marqueur de l’histoire de la NHL, qu’il revienne à Kladno est donc un événement pour tout le monde, pour les supporters mais peut-être plus encore pour les jeunes joueurs. Imaginez ce que cela peut représenter pour eux de jouer et de s’entraîner quotidiennement aux côtés d’une telle légende… Je me souviens quand Jágr est arrivé en Russie. J’étais moi aussi très jeune et de pouvoir voir à l’œuvre un tel talent m’a beaucoup apporté. Et là, ce sera la même chose pour nos juniors. »

Le retour au pays de la star, qui s’est dite impatiente de reprendre la saison de hockey, est très attendu en République tchèque où il est l’un des sportifs les plus respectés.