Il y a 50 ans, le barrage de Slapy a sauvé Prague d'une inondation

Le 7 novembre 1954, le barrage de Slapy, l'un des neuf ouvrages hydrauliques construits sur la rivière Vltava, était mis en service. Les 50 ans d'histoire de Slapy et son présent.

Le barrage de Slapy, le 7 novembre 1954, photo: CTKLe barrage de Slapy, le 7 novembre 1954, photo: CTK Le hasard a voulu qu'en 1954, date de l'achèvement du barrage de Slapy, le réservoir alors encore vide a sauvé Prague de la plus grande crue de la Vltava au XXe siècle. C'est la raison pour laquelle on a longtemps cru que le système de barrages sur la Vltava était une bonne protection contre les inondations. La crue du millénaire qui a sinistré Prague en 2002 a démontré que la cascade n'avait pas cette capacité. Même si elle a su retarder le point culminant de la crue, en ralentissant les flots de la Vltava qui déferlaient sur Prague, les réservoirs ne pouvaient cependant retenir que les eaux qui viennent une fois en vingt ans. La raison principale de la construction de Slapy était, en effet, de produire de l'énergie et d'assurer un débit suffisant pour le château d'eau de Prague-Podoli. La protection contre les inondations ne figurait qu'à la fin de la liste des priorités.

Le barrage de Slapy, photo: ŠJů, Creative Commons 3.0Le barrage de Slapy, photo: ŠJů, Creative Commons 3.0 Le système de barrages sur la Vltava, appelé communément la cascade, a été construit entre 1930 et 1980. Le barrage de Slapy a été le premier mis en service après la guerre. La décision de sa construction a été prise en 1933, mais la guerre a reporté le début des travaux à 1949. Inauguré le 7 novembre 1954, Slapy était, à l'époque, un ouvrage technique de pointe. Une primauté, à l'échelle mondiale, était l'utilisation de la turbine Kaplan pour une chute d'eau exceptionnellement raide de 56 mètres. L'ouvrage est intéressant d'un point de vue architectonique: en cas de crue, l'eau passe par un déversoir sur le toit de la centrale. Intéressant est également l'endroit où le barrage a été érigé: au milieu d'un canyon étroit serré par des rochers, surnommé Svatojanske proudy - les courants de Saint-Jean. En tchèque, Slapy signifie « le rapide », et ce d'après justement les rapides très sauvages et dangereux de Saint-Jean de la vielle rivière aujourd'hui inexistants, que seule la statue de Saint-Jean-Népomucène au pied du barrage rappelle aujourd'hui. Le lac du barrage est long de 44 kilomètres et occupe une surface de 1160 hectares. Pour sa proximité avec Prague, il est aujourd'hui un lieu recherché et réputé de repos, de baignade et de sports nautiques.