Helena Štáchová : un demi-siècle d’aventures avec les marionnettes Spejbl et Hurvínek

Inscrit depuis décembre 2016 au patrimoine immatériel de l’UNESCO, l’art tchèque de la marionnette a perdu une de ses grandes figures : Helena Štáchová. La directrice et actrice du Théâtre Spejbl et Hurvínek de Prague s’est éteinte cette semaine à l’âge de 72 ans. A la tête du théâtre depuis 1996, la marionnettiste a passé un demi-siècle en compagnie des personnages de Spejbl et de Hurvínek, adulés par plusieurs générations de Tchèques, depuis leur naissance dans les années 1920.

Helena Štáchová, photo: ČTKHelena Štáchová, photo: ČTK « La tradition de ces marionnettes a été menacée à plusieurs reprises, notamment après la disparition de leur créateur Josef Skupa, en 1957, et suite au décès de son successeur Miloš Kirschner, dans les années 1990. Ensuite, un incident malheureux est survenu lorsque nous étions en tournée en Allemagne : notre bus a pris feu et les marionnettes ont brûlé… Nous étions obligés de faire tailler dans du bois un nouveau Hurvínek et un nouveau Spejbl. Je me souviens que c’était un moment très difficile pour la compagnie. Nous, les marionnettistes, nous sommes comme des enfants – pour nous, les marionnettes sont vivantes. Nous avons pleuré leur départ, comme si nous avions perdu un proche de la famille (…). C’est Hurvínek qui m’est le plus proche, quand j’écris les pièces, je m’aperçois que j’écris le mieux pour lui. »

Pourtant, Helena Štáchová doit sa notoriété aux personnages féminins de la compagnie, la petite fille Mánička et sa grand-mère Kateřina, ou, si vous voulez, « bábinka ». Lorsqu’en 1966 la jeune actrice rejoint la troupe du premier théâtre professionnel de marionnettes dans le pays, fondé en 1930 à Plzeň par Josef Skupa, le petit garçon espiègle Hurvínek et son papa nerveux et maladroit Spejbl ont déjà derrière eux une brillante carrière qui prendra avec Helena Štáchová une dimension internationale. Liée professionnellement et personnellement avec le directeur de la troupe Miloš Kirschner, qui a prêté sa voix aux personnages de Spejbl et Hurvínek, Helena Štáchová initie les tournées du théâtre à l’étranger. On écoute son collaborateur, le marionnettiste Martin Klásek :

Photo: ČTPhoto: ČT « Nous avons joué dans quarante-trois pays, Spejbl et Hurvínek ont parlé environ vingt-cinq langues. Personnellement, j’ai joué, aux côtés de Helena Štáchová, dans quatorze langues différentes. C’était une grande aventure, car il nous est arrivé de jouer dans des langues qui nous étaient absolument inconnues, nous connaissions seulement des textes appris par cœur. C’était un peu le stress pour nous, mais quand le public réagissait selon nos attentes, nous éprouvions une immense joie. »

Spejbl et Hurvínek sont également sollicités à la radio et sur le petit écran ; le nombre d’exemplaires vendus des enregistrements audio de leurs pièces se comptent par millions. Entre-temps, Helena Štáchová traverse des périodes difficiles, d’abord avec un grave accident au volant de sa voiture, suite auquel les chirurgiens doivent presqu’entièrement reconstituer son visage, jusqu’au procès pour les droits d’auteur sur les marionnettes, qui a opposé pendant sept ans son théâtre pragois à la municipalité de Plzeň. On écoute Jakub Hora, directeur du Théâtre Alfa de Plzeň:

« Helena Štáchová a su maintenir l’excellent niveau artistique du théâtre, atteint par son mari Miloš Kirschner. Même au début du nouveau millénaire, les pièces de Spejbl et Hurvínek ont résisté à la pression commerciale, à la différence du personnage de la Petite Taupe (en tchèque ‘Krteček’, le célèbre personnage des dessins animés créé par Zdeněk Miller, ndlr). La conception du théâtre est unique : elle est basée toujours sur les mêmes personnages, un peu comme une série télévisée. Cela exige une grande créativité de la part des auteurs, une créativité qui a été propre à tous les chefs de la troupe, y compris Helena Štáchová. »

Spejbl et Hurvínek, photo: Divadlo S+HSpejbl et Hurvínek, photo: Divadlo S+H Situé dans le quartier pragois de Dejvice, le Théâtre Spejbl et Hurvínek continue à proposer un riche répertoire pour enfants et adultes, créé, entre autres, par les enfants du couple Štáchová-Kirschner. Un nouveau chapitre s’ouvre d’ailleurs pour Spejbl et Hurvínek qui seront présentés à l’été prochain pour la première fois au cinéma dans une coproduction internationale en 3D. Quant aux téléspectateurs, ils devront s’habituer, dès le mois d’avril, à la nouvelle voix de Lisa Simpson, qui a été doublée pendant de longues années et de façon remarquable par Helena Štáchová.