Hausse des salaires des employés de l'Etat

Les employés de la fonction publique vont voir leurs salaires augmenter, à compter du 1er janvier. La hausse n'est pas à la hauteur de ce qu'ils attendaient, mais ils estiment que mieux vaut tenir que courir. Alain Slivinsky.

En Tchéquie, environ 850 000 personnes sont employées dans la fonction publique. Les fonctionnaires, les enseignants, les membres du corps médical, mais aussi les prêtres, par exemple, verront donc leurs salaires augmenter. En effet, le ministre du Travail et des Affaires sociales, Zdenek Skromach, vient de réussir à faire passer son plan de hausse des salaires, au gouvernement. Cette hausse est comptée dans le budget de l'Etat : sept milliards de couronnes (trente couronnes l'euro). A l'origine, on devait introduire un nouveau système des salaires, à partir du 1er janvier : au lieu de douze catégories salariales, il devait y en avoir seize. En raison des inondations de la mi-août, les syndicats ont accepté un report d'un an, dans la réforme du système salarial. Seuls les syndicats des enseignants étaient contre. Cette hausse des salaires a été décidée en tenant compte de l'inflation qui devrait se situer, en 2003, entre 1 et 2 %. Que représente cette augmentation ? De 800 à 1000 couronnes. Les plus favorisés seront les membres du corps médical, avec 17 % de plus, et les enseignants qui bénéficieront de 10 % de majoration. Le salaire de base augmentera de 8,2 %, mais le total de la majoration est inférieur, car le salaire comprend, aussi, les primes, les heures supplémentaires : seulement 7 % donc. La décision du gouvernement a suscité des réactions diverses. On reproche au cabinet de vouloir couvrir une partie de la hausse des salaires des employés du secteur de la santé avec les fonds de l'assurance maladie. Et le secteur privé dans tout cela ? Pas de bonnes nouvelles, car les entreprises ne pensent pas suivre l'Etat dans le domaine des salaires. Les syndicats revendiquent plus de 10 %, alors que les patrons ne sont prêts qu'à offrir 3 ou 4 %. La tendance serait plutôt à augmenter les différents tarifs... au dépend du treizième mois, par exemple.