Faits et événements Handicap et technologies: piloter l’ordinateur à la voix grâce à un nouveau logiciel tchèque

04-07-2011 15:24 | Magdalena Hrozínková

Dicter un texte retranscrit automatiquement – cette technique, déjà utilisée dans les domaines de la médecine, de la justice ou dans les médias, convient particulièrement aux personnes à mobilité réduite. En République tchèque, les handicapés physiques peuvent se servir, en plus de deux logiciels de reconnaissance vocale, d’un programme inédit, MyVoice, mis au point par le laboratoire SpeechLab de l’Université technique de Liberec.

Télécharger: MP3

Photo: L’association Polovina nebePhoto: L’association Polovina nebe Il leur permet de commander l’ordinateur à la voix, d’ouvrir des fichiers, de se connecter à Internet et à Skype, tout cela sans un seul clic de souris. Depuis octobre 2010, à Prague, une vingtaine d’handicapés ont ainsi appris à maîtriser leur ordinateur dans le cadre du projet intitulé Pont d'arc-en-ciel de l’association « Polovina nebe » (La moitié du ciel).

« Réveille-toi.... lance l’application… word… groupe principal… fenêtre… maximise…»: c’est ainsi que Dita Horochovská, tétraplégique, parle à son ordinateur. Trois logiciels développés par les chercheurs tchèques, MyVoice, MyDictate et NewtonDictate lui permettent d’utiliser l’ordinateur presque comme toutes les autres filles de son âge. Dita a 23 ans et vit à environ 150 km de Prague. Deux fois par semaine, elle fait, avec son assistante, le déplacement dans la capitale pour animer des cours de travail sur ordinateur à des handicapés qui ne peuvent, comme elle, manipuler ni le clavier ni la souris. Dita, qui a pu passer son baccalauréat grâce aux logiciels de reconnaissance vocale, a été la toute première Tchèque à tester cette technologie, il y a environ sept ans. Elle se souvient :

« On m’a installée le logiciel sur mon ordinateur, on m’a dit les règles de base et ensuite j’ai dû me débrouiller toute seule, je n’ai suivi aucun cours. J’ai été obligée de déduire la fonction de différents ordres que l’on donne à l’ordinateur et qui sont répartis dans environ quinze catégories. Il était assez difficile de mémoriser ces ordres et aussi comprendre le système du logiciel. Mais j’étais très motivée : je trouvais formidable de pouvoir écrire toute seule un e-mail par exemple. Quand je me décide pour quelque chose, je ne lâche pas, alors j’ai travaillé à fond et j’ai tout appris en quatre ou cinq jours. Après, je me suis seulement perfectionnée. »

Photo: L’association Polovina nebePhoto: L’association Polovina nebe Les participants aux cours, eux, mettent trois mois à apprendre à contrôler un ordinateur à la voix. Pendant deux mois, ils se rencontrent régulièrement et travaillent en groupe. Les trois dernières semaines de la formation sont réservées à un apprentissage à domicile, avec un équipement prêté. Les cours, financés par le Fonds social européen et la ville de Prague, sont gratuits.

Ondřej Srp, un jeune homme de 18 ans en fauteuil roulant, vient de terminer cette formation…

« Je me suis aperçu que j’avais des problèmes pour manipuler le clavier et la souris avec mes mains, alors quand nous avons reçu, à l’école, une annonce pour ces cours, je n’ai pas hésité. Au début, j’ai eu du mal à mémoriser les ordres, mais au bout de deux ou trois leçons, je me suis habitué. J’ai appris à écrire un texte dans le programme word et à le mettre en page. Je sais trouver tout ce que je veux sur Internet. La seule chose que je n’ai pas encore essayée, ce sont les e-mails. Je voudrais maintenant installer les trois logiciels dans mon ordinateur, j’espère qu’une aide me sera accordée pour pouvoir les acheter. J’aime bien travailler tranquillement chez moi, parce que le silence est important. Quand il y a du monde autour, l’ordinateur capte tous les sons et vous sort n’importe quoi. Il peut même carrément effacer le texte et il vous faut alors tout recommencer. »

Non seulement cette technologie permet aux handicapés de profiter des activités jusque-là inaccessibles, elle peut aussi améliorer les problèmes de respiration et d’articulation, comme nous le raconte une autre participante aux cours, Alena Kalusová, atteinte de sclérose en plaques :

Photo: L’association Polovina nebePhoto: L’association Polovina nebe « J’ai tout de suite compris qu’avec ma façon de m’exprimer, qui est assez spontanée et émotive, j’aurais des problèmes : toutes les petites phrases que je me dis pour moi-même, les exclamations, tous mes ‘ouf’, ‘oh’ ‘oups’ et ‘zut’, tous ces petits mots, l’ordinateur les interprète à sa manière. C’est aussi un des avantages de cette technique : à force de faire attention à ce que vous dites, votre langage se cultive. Je l’ai remarqué aussi chez Ondřej qui a des difficultés à parler : au fur et à mesure il a appris à ne pas faire de bruit en respirant ou en avalant. »

Après avoir terminé la formation, les handicapés restent en contact avec l’association « La moitié du ciel » qui a lancé le projet. Elle les aide à obtenir des subventions pour l’achat des logiciels et aussi à accéder au marché du travail, dans un pays où 16% seulement d’handicapés physiques ont un emploi. On écoute la présidente de l’association, Daniela Rázková :

« Depuis le mois d’octobre, nous avons formé 19 personnes à Prague. Dans un an, ils devraient être une cinquantaine. Nous nous sommes engagés à trouver un emploi à dix d’entre eux. A ce jour, quatre diplômés de nos cours ont déjà trouvé ou ont la perspective de trouver du travail par le biais de notre association : nous sommes en train de négocier avec la Galerie nationale, par exemple. Certains diplômés ont participé à la retranscription des chroniques de plusieurs arrondissements de Prague. »

Les cours de manipulation vocale de l’ordinateur seront désormais organisés, en dehors de la capitale, dans quatre régions différentes de la République tchèque.

www.polovinanebe.cz

Partager

à découvrir

Articles les plus lus

Autres articles publiés

Pascal Rabaté présente son film Ni à vendre ni à louer au festival de Karlovy Vary

Anna Kubišta

Pascal RabatéDans le cadre du 46e Festival international du film de Karlovy Vary, le film Ni à vendre ni à louer, de Pascal Rabaté est le seul film français à...En savoir plus

Articles correspondants

En savoir plus

Archives de la rubrique

En savoir plus

Diffusion actuelle en français