Faits et événements Grand steeple-chase de Pardubice : 130 ans de légende

08-10-2004 | Guillaume Narguet

Velka pardubicka, le Grand steeple-chase de Pardubice, en Bohême de l'est, fête, dimanche, son 130e anniversaire. Présentation d'une course hippique d'obstacles légendaire considérée comme l'une des plus difficiles en Europe.

Télécharger: RealAudio

La préparation pour Velka pardubicka, photo: CTKLa préparation pour Velka pardubicka, photo: CTK Qui succèdera cette année à Peter Gehm, vainqueur des trois dernières éditions ? L'an dernier, à l'issue d'un final à couper le souffle, le joker allemand avait inscrit son nom en lettres d'or au palmarès en remportant le Grand steeple-chase de Pardubice pour la troisième fois consécutive sur une monture différente, mais aussi en faisant terminer une jument, répondant au doux nom de Registana, en tête après les 6900 mètres de l'exigeant parcours pour la première fois depuis treize ans.

Mais qu'importe : au-delà même encore des statistiques, c'est la course en elle-même, ses hommes et ses chevaux, son histoire et tout le poids de sa tradition qui suscitent un engouement rare auprès d'un public tchèque pourtant peu friand de courses hippiques. Chaque année, à l'approche de la mi-octobre, la presse tchèque se prend de passion pour « sa » Velka Pardubicka et, dimanche, des dizaines de milliers de spectateurs se rendront à l'hippodrome, sur le champ de courses comme on se rend sur les lieux d'un pélerinage.

Le joker Josef Vana avec le cheval Retriever, photo: CTKLe joker Josef Vana avec le cheval Retriever, photo: CTK Si les premières courses d'obstacles sont organsisées à Pardubice dès 1842, il faut cependant attendre 1856 pour que le premier parcours soit, lui, inauguré. En 1874, la toute première édition de Velka pardubicka est organisée. Quatorze chevaux et jokers y prennent part. Seize ans plus tard, un exploit depuis jamais égalé est réalisé par l'Anglais Williamson : il reste le seul vainqueur non seulement du Grand steeple-chase, mais aussi du Grand National de Liverpool, l'une des autres courses mythiques tout aussi terrifiante que celle de Pardubice.

Ce n'est qu'en 1902, soit près de trente après sa création, qu'un joker tchèque, Ulrich Rosak, s'impose enfin. Autre fait marquant, en 1937, c'est une femme, Lata Brandisova qui remporte l'épreuve pour la première et jusqu'à aujourd'hui encore unique fois de l'histoire.

Mais s'il ne fallait retenir qu'un seul héros de l'ensemble de l'événement, ce serait, bien entendu, le noble cheval, comme la jument All Right II, montée par le capitaine Popler, qui, en 1926, triomphe après s'être écroulée pas moins de quatre fois durant la course.

Partager

à découvrir

Autres articles publiés

Boeing quitte Aero par la petite porte

Alexis Rosenzweig

Le groupe américain Boeing sort du capital de l'avionneur tchèque Aero Vodochody. Pour une somme symbolique, l'Etat tchèque récupère...En savoir plus

Les Tchèques et le Prix Nobel

Alain Slivinský

L'attribution des Prix Nobel suscite, tous les ans, l'intérêt des médias et du public en Bohême et en Moravie. Il en est ainsi, cette...En savoir plus

Plus de 1500 enfants tchèques atteints de diabète. Les médecins s'inquiètent...

Magdalena Segertová

Ces quinze dernières années, la médecine tchèque a enregistré une forte progression du diabète chez les enfants : environ dix-sept...En savoir plus

Réouverture solennelle du théâtre Pod Palmovkou

Jaroslava Gissübelová

Le théâtre Pod Palmovkou a été l'un des quatre théâtres pragois les plus durement frappés par les inondations de l'été 2002. Ce mercredi,...En savoir plus

Radi Designers pour la première fois à Prague

Magdalena Segertová

Une série de boîtes d'allumettes Marlboro, un plateau-repas Air France, une gamme de doseurs Ricard, un soutien-gorge fabriqué avec...En savoir plus

Articles correspondants

En savoir plus

Archives de la rubrique

En savoir plus

Diffusion actuelle en français