Gérard Philippe : comédien français très aimé des Tchèques

Pour écouter cette émission, cliquez ici.

Peu de personnes connaissent les origines tchèques de Gérard Philipe. Pourtant, sa grand-mère maternelle, pragoise de naissance, avait quitté son pays d'origine pour s'installer à Chartres, auprès de son mari, pâtissier... On comprend mieux les références au charme slave, si souvent faites par les journalistes de l'époque.

Né le 4 décembre 1922 à Cannes, Gérard Philipe aurait eu 79 ans cette année. Comédien reconnu, tant sur le plan national qu'international, il débute très jeune sa carrière au théâtre en 1942, dans "Une grande fille toute simple" d'André Roussin au casino de Nice. Gérard Philipe est rapidement remarqué et commence une carrière cinématographique dès 1944, avec une brève apparition dans "La boîte aux rêves", et son premier vrai rôle dans "Les petites du quai aux fleurs".

S'enchaînent alors les tournages pour le cinéma et les succès qui font grandir sa popularité, "Le diable au corps" 1947, "Fanfan la Tulipe" 1952, "Le rouge et le noir" 1954, "Les grandes manoeuvres" 1955... Sur le plan théâtral, sa rencontre avec Jean Vilar, fondateur du TNP "Théâtre National Populaire", va se concrétiser avec l'adaptation du "Cid" de Corneille en 1951, joué dans la cour du Palais des Papes d'Avignon. En France, le fameux festival de théâtre d'Avignon, prend alors naissance.

Sa vie de comédien le fait voyager autour du monde. Il se rend, entre autres, à New-York, Tokyo, Mexico, Rio, Pékin et effectue une tournée en Europe de l'Est. C'est avec la même ferveur qu'il sera attendu par ses admirateurs de Tchécoslovaquie. Gérard Philipe est alors extrêmement connu dans ce pays. Ses films tels "Fanfan la Tulipe", "le Rouge et le Noir" deviennent des classiques auprès du public tchécoslovaque. Lors de son passage à Prague, il se produit au théâtre pour quelques petites représentations exceptionnelles. A Bratislava, capitale slovaque, des jeunes filles sèment des feuilles blanches sur le perron de son hôtel pour conserver la trâce de ses pas.

Au faîte de sa gloire, l'acteur génial et doté d'une aura incomparable, idôle des années cinquante, s'éteint subitement le 25 novembre 1959, terrassé par un cancer du foie. Il allait avoir trente sept ans.