Expo 2015 : la médaille de bronze pour le pavillon tchèque

Le 31 octobre s’est achevée l’Exposition universelle Expo 2015 à Milan. Parmi les 145 pays qui ont participé à cet événement, la République tchèque peut s’enorgueillir d’un certain succès avec son pavillon car il a remporté la médaille de bronze pour sa valeur architecturale. Une cerise sur le gâteau, le pavillon s’étant déjà vu décerner également d’autres prix de la part des visiteurs et des médias.

Le pavillon tchèque, Expo 2015, photo: ČTKLe pavillon tchèque, Expo 2015, photo: ČTK L’Expo 2015 a attiré en totalité quelque 20 millions de visiteurs. Plus de 10 % d’entre eux sont allés voir également le pavillon tchèque, situé à l’entrée de l’exposition. Selon les rapports non-officiels, ce pavillon a ainsi fait partie de six pavillons les plus visités. Commissaire général de la délégation tchèque, Jiří František Potužník évalue rétrospectivement la présence tchèque sur cette manifestation :

Jiří František Potužník, photo: Alžběta Švarcová, ČRoJiří František Potužník, photo: Alžběta Švarcová, ČRo « Il y a trois facteurs qui permettent de quantifier le succès potentiel. Il s’agit primo du nombre de visiteurs du pavillon par rapport à la fréquentation totale de l’Expo. Secundo, il est important d’avoir de bons échos dans les médias. En ce qui nous concerne, nous avons été choisis, par exemple, comme le pavillon le plus accueillant, le deuxième plus beau pavillon de nuit ou le pavillon avec le plus beau toit-terrasse. Notre restaurant a également été indiqué par le guide officiel italien du ‘Corriere della Sera’ comme l’un des trois meilleurs restaurants, après les restaurants français et uruguayen. Enfin, le troisième facteur dont nous devons encore attendre les résultats, c’est l’évaluation économique qui indiquera si cet investissement dans la présence nationale sur l’Expo a été lucratif pour nos partenaires-investisseurs ou non. »

Jiří František Potužník poursuit en soulignant notamment la popularité des plats traditionnels tchèques et, sans aucun doute, de la bière dont on a vendu plus de mille litres par jour :

« ‘Corriere della Sera’ est le plus prestigieux quotidien italien. Ce journal a écrit que c’étaient notamment la cuisine de gibier et la Pilsner non-pasteurisée tirée directement de la cuve qui en valaient la peine. Ce type de bière n’était pas connu en Italie avant l’ouverture du pavillon tchèque à l’Expo mais maintenant, il est vendu déjà par deux restaurants à Milan. »

L’Exposition tchèque, Expo 2015, photo: Dominika BernátováL’Exposition tchèque, Expo 2015, photo: Dominika BernátováEn comparaison avec certains pavillons consacrés principalement à présenter comme destination touristique ou économique le pays, le pavillon tchèque était orienté cette année avant tout vers les objectifs principaux de l’exposition, définis par le Bureau international des Expositions, soit l’éducation du public, la promotion du progrès et la coopération internationale. A l’intérieur du pavillon, sept innovations qui concernaient le thème fondamental de l’exposition « Nourrir la planète, Energie pour la vie », ont été ainsi présentées sous forme d’œuvres d’art contemporain. D’après Jiří František Potužník, les objets les plus populaires auprès du public étaient la fontaine avec une sorte d’animal hybride, « un oiseauto » créé par le sculpteur Lukáš Rittstein avec du bioplastique produit à partir d’huile de friture recyclée et présentant une nouvelle manière de filtration de l’eau à l’aide de nanotechnologies, ou « le Laboratoire du silence » développée par les botanistes de l’Université technique de Prague qui présentait l’atmosphère de la forêt tchèque.

La manière dont la République tchèque s’est présentée à l’Expo 2015 a été également appréciée par les organisateurs de l’événement. Devancé seulement par la Grande-Bretagne et le Chili, le pavillon tchèque a remporté la médaille de bronze pour sa valeur architectural. A cette occasion, Jiří František Potužník a confié au micro de la Radio tchèque :

L’Exposition tchèque, Expo 2015, photo: Dominika BernátováL’Exposition tchèque, Expo 2015, photo: Dominika Bernátová« Je crois que c’était notamment grâce à l’architecture pure qui ne prend pas de grands airs. Il n’y a pas d’enjolivements. Le jury a apprécié également les technologies innovantes, utilisées lors de la construction même du pavillon. Le pavillon, dont le style fait penser au fonctionnalisme tchèque et qui est conçu selon les principes du développement durable, était constitué de conteneurs modulables qui peuvent être aussi bien montés que démontés. Et heureusement, les organisateurs ont apprécié cela plus que les fioritures vues sur d’autres pavillons. »

Construit par l’entreprise Koma Modular, le pavillon sera démonté et installé d’une manière permanente dans la ville de Vizovice, siège de ses créateurs, à partir de l’année prochaine. La fonction qu’il va désormais remplir n’est pour l’instant pas définie. Selon ses propriétaires, il pourrait servir d’immeuble de bureaux ou d’école maternelle.