Faits et événements Des étudiants de tous les continents à Dobruška pour apprendre le tchèque

25-08-2011 13:25 | Alexis Rosenzweig

Depuis 21 ans maintenant, la petite ville de Dobruška accueille chaque mois d’août une trentaine de personnes venues du monde entier pour apprendre la langue tchèque. D’autres écoles d’été d’études slaves sont organisées dans plusieurs villes du pays, mais celle de Dobruška a la particularité de rassembler des élèves un peu spécifiques, puisque presque tous ont un parent, proche ou éloigné, ou même un conjoint tchèque.

Télécharger: MP3

Paul MoquinPaul Moquin « Je suis Paul Moquin, j’habite à Edmonton, dans l’Alberta, au Canada. Je suis ici pour prendre un cours de tchèque afin de pouvoir parler à mes beaux-parents en tchèque. Je me suis marié avec une belle fille du coin il y a six ans. On vient d’avoir une petite fille et je m’aperçois que la langue est importante, donc j’ai décidé d’apprendre le tchèque. »

C’est compliqué ?

 « Disons qu’il y a très peu de similarités entre les langues que je parle, le français et l’anglais, et le tchèque. C’est une langue slave, avec quand même l’alphabet latin mais qui sort de l’ordinaire. C’est une belle langue mais qui est difficile à apprendre. La grammaire est peut-être plus facile que la grammaire française, c’est plus conséquent, il y a moins d’exceptions. C’est plutôt le vocabulaire que j’ai trouvé très difficile à apprendre. Et puis c’est une langue très difficile à prononcer, notamment le fameux « ř » qui est entre un « r » et un « j » à la française, et que je prononce encore mal… »

Est-ce facile de s’inscrire dans ce cours d’été à Dobruška ?

 « C’est mon épouse qui m’a inscrit en remplissant des formulaires et en les envoyant à l’ambassade du Canada. Et finalement j’ai été accepté… »

Il y a dans votre groupe des gens qui viennent de partout : du Chili, de Syrie, de Tunisie, de Géorgie…

 « C’est vraiment les Nations-Unies ! Je pense que celui qui vient du plus loin est celui de Nouvelle-Zélande. Il y a aussi une Chinoise avec nous, des gens de la lointaine Russie à la frontière avec la Mongolie, des gens d’Afrique du sud… Etrangement il n’y a aucun Français, aucun Allemand et aucun Autrichien. Mais beaucoup d’autres pays d’Europe sont représentés : la Croatie, la Macédoine, l’Albanie et de la Grèce notamment ».

Partager

à découvrir

Autres articles publiés

Fin des institutions de placement des nourissons en République tchèque?

Hana Němečková

Il semblerait que les institutions de placement des nourissons, des établissements critiqués depuis longtemps par l’UNICEF et autres organisations...En savoir plus

Articles correspondants

En savoir plus

Archives de la rubrique

En savoir plus

Diffusion actuelle en français