D'autres militaires pour l'Afghanistan

Départ d'autres militaires tchèques pour l'Afghanistan, ce mardi. Des éléments du 11ème hôpital militaire de campagne à Kaboul partent relever leurs camarades engagés sur le terrain depuis six mois. La première expédition, composée de 140 membres du personnel de l'hôpital, est déjà partie la semaine dernière pour l'Afghanistan. Le reste, 70 militaires, devaient partir lundi, mais leur départ a été différé pour des raisons de sécurité. Les mesures de sécurité se sont aggravées ce week-end en raison de l'attaque contre trois bases militaires à l'est du pays. Même des vols humanitaires des Nations unies ont été reportés pour cette raison. L'hôpital militaire à Kaboul a été envoyé par l'Armée tchèque pour participer à la mission ISAF. La majorité de cette mission militaire hospitalière restera en Afghanistan jusqu'à la fin de l'année au plus tard.

En raison de l'insécurité régnante sur place, l'état-major de l'Armée tchèque a décidé de retirer l'hôpital. Ne restera sur place qu'une antenne de 20 militaires appelés à participer à la préparation d'un hôpital international. Le personnel médical tchèque ne s'occupe pas seulement des militaires nationaux en mission en Afghanistan, mais aussi de l'ensemble des militaires de la mission ISAF chargés de la sécurité dans Kaboul et ses alentours, sans oublier la population locale. Lors des six mois qu'a duré sa mission, le corps médical tchèque a prodigué des soins à 9000 civils et 1000 militaires. Plus de 300 civils et de 500 militaires ont été hospitalisés lors de cette période.