Danse contemporaine : Sidi Larbi Cherkaoui lance à Prague une coopération tchéco-belge

De nombreux danseurs et chorégraphes d’Europe, d’Asie, d’Afrique et d’Amérique latine se sont réunis en Tchéquie pour assister à une nouvelle édition du festival Tanec Praha. Jusqu’au 28 juin prochain, ce Festival international de danse contemporaine et de théâtre de mouvement propose, à Prague et dans dix-huit autres villes du pays, le meilleur de la danse tchèque et mondiale.

Le festival Tanec Praha bat son plein. L’invité phare de cette 29e édition est le danseur et chorégraphe flamand d’origine marocaine Sidi Larbi Cherkaoui. La directrice adjointe du festival, Markéta Perroud présente cet artiste qui est pour elle un des plus grands chorégraphes d’aujourd’hui :

« Sidi Larbi Cherkaoui est un phénomène. Il collabore avec des personnes issues de disciplines très variées. Il y a six ans, nous avons pu voir lors du festival Tanec Praha sa pièce ‘Sutra’, fruit d’une collaboration avec des moines. Mais il collabore aussi avec des stars populaires, ainsi qu’avec des danseurs de tango et différents autres artistes… Il tire son inspiration des mondes très divers. Enfin, il est aussi le directeur artistique du Ballet Royal de Flandres et il a fondé sa propre compagnie qui s’appelle Eastman. »

Sidi Larbi Cherkaoui, qui avait par le passé collaboré avec des acteurs célèbres comme Benedict Cumberbatch ou Keira Knightley, ou encore avec l’Opéra de Paris, a récemment présenté à Prague son spectacle Fractus V. Inspirée par le philosophe Noam Chomski, cette pièce parle de la liberté de l’individu comme un moyen de lutte contre les tabous et des différences entre les hommes comme un élément fédérateur. Ce lundi soir, le public pragois pourra assister à deux autres projets du chorégraphe belge, les deux créés en collaboration avec le chorégraphe tchèque Václav Kuneš et son ensemble 420People :

'Faune' de Sidi Larbi Cherkaoui, photo: Koen Broos / Site officiel du festival Tanec Praha'Faune' de Sidi Larbi Cherkaoui, photo: Koen Broos / Site officiel du festival Tanec Praha « Sidi Larbi Cherkaoui et Václav Kuneš se sont rencontrés lors du festival Tanec Praha, il y a six ans. Ils ont depuis échangé sur la manière de faire travailler les compagnies Eastman et 420People ensemble. Cette année, ils présentent donc au théâtre Jatka78 une soirée en deux parties : la première partie est consacrée à la pièce ‘Faune’, un duo interprété par Václav Kuneš et par Nicola Leahey. La deuxième partie est réservée à la nouvelle pièce des compagnies Eastman et 420People. Cette pièce est inspirée par le désert et par les nomades car, comme le dit Sidi, les deux compagnies voyagent énormément, d’où cette inspiration pour sa nouvelle œuvre. »

Tout au long du mois de juin, le festival Tanec Praha investit de nombreux théâtres et salles culturelles, mais aussi des lieux moins conventionnels et l’espace public dans dix-neuf villes tchèques. Avec la devise qui est cette année « La danse contre les préjugés », l’événement s’efforce de réagir aux différentes questions qui apparaissent dans notre société contemporaine et de lutter contre les barrières. Markéta Perroud :

« Nous avons choisi quatre devises phares que nous voulons mettre en avant. Elles sont liées aux spectacles concrets mais sont en même temps assez universelles. Il s’agit de : ‘La différence réunie, sur scène comme dans la vie’, ‘La confiance comme le matériau de construction de base’, ‘L’indifférence dans le monde qui nous entoure’ et ‘Le corps comme instrument de dialogue’. Ce sont des devises qui traversent toute la programmation et qui reflètent le thème de certaines des œuvres. »

'Mon élue noire Sacre # 2' de Olivier Dubois, photo: Site officiel du festival Tanec Praha'Mon élue noire Sacre # 2' de Olivier Dubois, photo: Site officiel du festival Tanec Praha La programmation cette année est encore plus riche et variée que lors des éditions précédentes. Deux projets francophones figurent également parmi les invités et stars de la danse contemporaine du monde entier :

« Le 13 juin au théâtre Ponec, la danseuse Germaine Acogny présentera un solo créé pour elle par le chorégraphe Olivier Dubois, qui s’appelle ‘Mon élue noire Sacre # 2’. Ce solo est dansé sur la musique du ‘Sacre du printemps’. Olivier Dubois s’est inspiré par cette femme fantastique, la Dame de la danse contemporaine africaine. Et après, le 27 juin au théâtre Archa, le public pragois pourra assister au spectacle ‘Tordre’ de Rachid Ouramdane. Il s’agit d’un spectacle très subtil, de deux portraits de deux collaboratrices de Rachid. »

Pour la sixième fois de son histoire, le festival propose également une section destinée aux étudiants de danse et organise des ateliers, débats, projections et représentations en présence de différents professionnels. Les enfants et les adolescents ne sont pas laissés de côté, avec toute une série d’événements qui leurs sont consacrés. Plus de détails sur le festival : http://tanecpraha.cz/.