Faits et événements Cuissots de porc et trdelník : les marchés de Noël sont installés à Prague.

30-11-2011 14:50 | Jean-Sébastien Létang

Les traditionnels marchés de Noël pragois viennent d’être installés au centre-ville. Cuissots de porc et « trdelník », fer forgé et nappes brodées, de quoi découvrir gastronomie et artisanat tchèques.

Télécharger: MP3

A la veille du début du mois de décembre, les préparatifs des fêtes de fin d’année ont débuté à Prague. Trois marchés de Noël sont ainsi visibles dans le centre-ville depuis la semaine dernière : un sur la place de la Vieille-Ville, un autre à l’extrémité de la place Venceslas qui est opposée au musée et un dernier sur la place de la République. Composés de petites cabanes en rondins de bois ressemblant à des chalets, les marchés ont un aspect hivernal et rustique.

Outre les étals des vendeurs, on peut y voir quelques petites décorations comme des crèches en bois sculpté. Celui de la place de la Vieille-Ville, le plus grand de tous, est dominé par un sapin de Noël géant décoré de guirlandes luminescentes. Il est par ailleurs assorti d’une grande scène où peuvent se produire des musiciens. Face à cette scène un escalier en bois d’à peu près 8 mètres permet aux visiteurs d’avoir une vue surélevée de la place et des festivités.

Voilà pour l’aspect. Mais sur les étals des marchands que peut-on trouver ? Des souvenirs en tout genre, comme en regorge la capitale : chopes de bières, T-shirt etc. Cependant on trouve également de l’artisanat plus traditionnel : forgerons, tisserands, peintres. Mais c’est avant tout la nourriture qui est à l’honneur, hiver oblige. Sur des rôtissoires, des cuissots de porc grillent, à côté une marchande vend du vin chaud, plus loin on trouve des plats qui achèvent de cuire dans des grandes poêles. Et des légions de « trdelník » (une pâtisserie enroulée à la cannelle et aux noix) attendent le client sur leur tournebroche.

Le matin il n’y a pas encore grand monde, mais sur le coup de midi, touristes et familles tchèques se dirigent vers ce marché plein de victuailles. Nous avons rencontré Lisa et Vivien, touristes français ayant passé le week-end à Prague et qui en profitent pour flâner sur la place de la Vieille-Ville :

« C’est surprenant, c’est quand même plein de couleurs. C’est la première fois qu’on vient à Prague : la multitude des boutiques et les petites choses gastronomiques qu’on ne connaissait pas sont assez intéressantes. En tout cas pour nous.

- Oui, très typique, très traditionnel. On découvre pas mal de choses sur la place qui est assez immense et assez sympathique. »

Le marché est fréquenté aussi bien par des habitants de la capitale que par des touristes tchèques. Quant aux touristes internationaux ils ne sont pas très nombreux en cette fin de novembre, cependant il y a fort à parier qu’ils seront de retour en décembre. Le marché de Noël est indubitablement touristique, cela veut-il dire pour autant qu’il est artificiel ? Réponse de Vivien :

« Non je ne pense pas que ce soit artificiel, plutôt traditionnel. Ça ressemble beaucoup à ce qu’on peut trouver à Paris ou à Strasbourg, en France en tout cas. Après il y a des petites choses qui varient par rapport à ce qu’on peut connaître. »

Et puisque l’hiver est bel et bien installé, les étals des marchands fourniront une halte salvatrice pour touristes et promeneurs qui pourront s’y réchauffer à loisir.

Partager

à découvrir

Articles les plus lus

Autres articles publiés

Programmation 100% tchèque au Ciné Cubi Klub de Paris

Alexis Rosenzweig

Le public parisien va avoir l’occasion en ce mois de décembre de découvrir ou redécouvrir des films tchèques des années 1960 et 1970, dans...En savoir plus

Articles correspondants

En savoir plus

Archives de la rubrique

En savoir plus

Diffusion actuelle en français