Brno, ville créative de musique de l’UNESCO

Brno est devenu ville créative de l’UNESCO, dans le domaine de la musique. Après Prague, la capitale morave est ainsi la deuxième ville tchèque à rejoindre ce réseau international des villes créatives regroupant quelque 180 villes de soixante-douze pays du monde entier.

Brno, photo: Benoît RouzaudBrno, photo: Benoît Rouzaud Brno est désormais inscrit sur la liste des villes créatives de musique aux côtés d’une trentaine de villes, dont Glasgow, Liverpool, Séville, Bologne, Hanovre, Gand, mais aussi Bogota en Colombie ou Auckland en Nouvelle-Zélande. L’idée de présenter la capitale de la région de Moravie du Sud comme une ville de la musique remonte à 2002 et à la création de l’initiative Brno – ville de la musique. En 2015, la deuxième plus grande ville de République tchèque dépose, sans succès, sa première candidature à l’inscription au réseau des villes créatives de l’UNESCO.

Cette année, la ville de Brno fait partie des 64 villes qui ont rejoint le prestigieux réseau international. Coordinateur de la candidature, David Dittrich explique quelles sont les principales raisons de son admission :

« La musique est très présente à Brno. Brno est la métropole d’une région parmi les plus importantes au monde dans le domaine de la musique folklorique. Beaucoup de musiciens folkloriques de la région arrivent à Brno et contribuent à la création de cette vie musicale de la ville. Brno est aussi lié à de nombreuses personnalités célèbres de la musique, comme le compositeur Leoš Janáček. De plus, il existe à Brno différentes institutions musicales. Mais la plus grande spécificité de Brno, c’est la variété des genres musicaux, de l’opéra à la musique classique, en passant par la comédie musicale, jusqu’au jazz et aux musiques du monde. »

Magdalena Kožená, photo: ČTMagdalena Kožená, photo: ČT La candidature de la ville de Brno était soutenue notamment par la célèbre mezzo-soprano Magdalena Kožená. Chaque ville qui obtient le titre de ville créative s’engage à placer la créativité et la culture au cœur de son développement urbain durable, aussi bien au niveau local qu’au niveau international. Quels sont donc les principaux projets de la ville de Brno dans ce domaine ? David Dittrich :

« Tout d’abord, nous nous sommes engagés à tout faire pour réaliser la construction d’une nouvelle salle de concert, le Centre culturel Janáček. Nous nous nous efforcerons aussi de renforcer l’éducation musicale. En République tchèque, nous avons un système unique d’Ecoles primaires d’éducation artistique (ZUŠ, des écoles élémentaires, complémentaires des écoles classiques qui offrent aux enfants et aux adolescents un enseignement dans les domaines de la musique, de la danse, du théâtre et des arts plastiques, ndlr). Nous voulons donc transmettre nos expériences à d’autres villes et lancer des coopérations dans le cadre de projets axés sur l’éducation artistique des enfants. Nous projetons aussi des projets d’échange et de résidence avec des artistes de ces villes créatives de musique. Enfin, nous avons lancé, il y a deux ans de cela, un nouveau festival, intitulé le Marathon de la musique Brno. Ce festival veut refléter cette variété des genres à Brno. Chaque genre est donc représenté sur une scène. Le Marathon de la musique devrait donc être une sorte de ‘vitrine de la ville’ et devrait rappeler que Brno est une ville de la musique. »

Leoš JanáčekLeoš Janáček La promotion de ses activités musicales et de son lien étroit avec Leoš Janáček, qui y fonda en 1919 la célèbre Académie des arts musicaux, pourrait permettre à Brno d’attirer dans la capitale morave davantage de touristes.

Le titre de ville créative, décerné par l’UNESCO depuis 2004, couvre sept domaines : littérature, design, musique, gastronomie, film, artisanat et arts populaires, et arts numériques. Prague a rejoint ce réseau en 2014, en tant que ville créative de la littérature.