Athlétisme - Meeting de Prague : Elena Isinbaeva en vedette

Le public tchèque a l’occasion de voir à l’œuvre quelques-unes des stars de l’athlétisme mondial, jeudi soir, à Prague. La première édition de la réunion en salle baptisée « Meeting des recordmen du monde » se tient en effet à l’O2 Arena spécialement aménagée pour l’occasion. 12 000 spectateurs attendent de voir tomber un nouveau record du monde en salle au cours d’une soirée dont les grandes vedettes sont la perchiste russe Elena Isinbaeva, l’Ethiopienne Meserat Defar sur le 2 miles ou encore le coureur soudanais Abubaker Kaki.

Elena Isinbaeva, photo: CTKElena Isinbaeva, photo: CTK Ce ne sont pas moins de cinq tentatives de record du monde qu’ont annoncées les organisateurs pragois du meeting et leur directeur Jan Železný. L’ancien lanceur de javelot, qui reste lui-même détenteur du record du monde de la discipline depuis 1996 (98,48 m), avoue d’ailleurs qu’il considérera cette première édition comme une réussite si un nouveau record du monde est établi. A n’en pas douter, le public, attendu très nombreux, puisqu’il ne restait plus que quelques centaines de places à vendre jeudi matin, ne repartira lui aussi satisfait que s’il assiste à une grande performance.

Pour cela, les principaux espoirs reposent sur Elena Isinbaeva. Arrivée dès dimanche à Prague, la perchiste russe entend bien améliorer son dernier record de 5,00 m établi à Donestk, le 15 février dernier. Samedi dernier, à Birmingham, elle avait toutefois échoué dans ses tentatives à 5,01 m. Si Elena Isinbaeva y parvenait à Prague, elle porterait à vingt-sept son nombre de records du monde (salle et plein air confondus) et conclurait ainsi en beauté sa saison indoor puisqu’elle ne s’alignera pas aux Championnats d’Europe de Turin en fin de semaine prochaine.

Meserat Defar, photo: CTKMeserat Defar, photo: CTK Mais la perche féminine ne sera pas le seul temps fort de la soirée. Le 1 000 mètres masculin sera également suivi d’un œil très attentif. Abubaker Kaki tentera d’effacer des tablettes les 2’14’’96 réalisés sur la distance par le Danois d’origine kenyane Wilson Kipteker en l’an 2000. Chez les femmes, Meserat Defar, qui a battu le record du monde du 5 000 mètres le 18 février dernier, cherchera, elle, à devenir la plus rapide aussi sur le 2 miles, une distance quelque peu bâtarde, même si les organisateurs s’en défendent.

Tout cela sans oublier par exemple la présence de la championne olympique sur 100 mètres haies, l’Américaine Dawn Harper, et bien d’autres encore notamment sur le 5 000 mètres masculin. Enfin, le début de la soirée sera consacré à la présentation de cinq athlètes tchèques à avoir détenu ou à détenir un record du monde. Il s’agit de la lanceuse de poids Helena Fibingerová, de la coureuse Jarmila Kratochvilová, des lanceurs de javelot Jan Železný et Barbora Špotáková et du décathlonien Roman Šebrle. Ce dernier aura d’ailleurs un programme chargé puisqu’il s’alignera ensuite sur le 200 mètres, le 60 mètres haies et au concours du saut à la perche.