A Prague, la France s’offre une nouvelle semaine de promotion

La « Semaine de la France » (Týden Francie) en République tchèque, c’est reparti ! Comme les années précédentes, les événements de la quatrième édition qui sera lancée ce mercredi seront essentiellement d’ordre économique, universitaire et culturel. En poste depuis mars dernier au Palais Buquoy, le nouvel ambassadeur Roland Galharague s’apprête à vivre cette semaine française pour la première fois dans le cadre de sa mission à Prague. L’occasion pour lui d’évoquer au micro de Radio Prague les nouveaux acteurs du développement des relations franco-tchèques ces dernières années.

Roland Galharague, photo: Site officiel de l'Ambassade de France à PragueRoland Galharague, photo: Site officiel de l'Ambassade de France à Prague « La relation franco-tchèque traverse actuellement une phase d’excellence. La politique pro-européenne du gouvernement tchèque actuel y a grandement contribué. Cette politique nous a beaucoup rapprochés sur un certain nombre de sujets comme la défense européenne, y compris sous la forme d’opérations conjointes, ou sociaux avec la révision de la directive sur les travailleurs détachés, ou encore sur des sujets de politique extérieure comme par exemple la lutte contre le changement climatique. Tout cela a contribué à rendre la relation bilatérale extrêmement étroite et très productive. »

Quels sont, selon vous, les événements phares de l’édition 2017 ?

« Il y en a beaucoup, je crois que l’on peut les distinguer selon trois grandes catégories. D’abord, c’est traditionnel mais néanmoins important, il y aura toute une programmation culturelle. Nous aurons ainsi une programmation francophone dans un festival de musique que vos auditeurs connaissent bien qui s’appelle le ‘Respect Festival’. Nous aurons également divers événements à l’Institut français dont des retransmissions d’opéra. Il y aura ensuite une dimension ‘ouverture’ notamment de l’ambassade de France. Le Palais Buquoy est un grand monument patrimonial à la fois tchèque et français qui sera ouvert le 25 juin pour également un marché français dans les jardins de l’ambassade. Nous aurons une soirée portes ouvertes avec différentes animations à l’Institut français, rue Štěpánská, en début de semaine. Nous aurons aussi des événements plus professionnels qui sont destinés à attirer, par exemple, des investisseurs tchèques en France et à leur expliquer les raisons pour lesquelles la France est un bon choix en matière d’investissements. C’est la même chose pour les étudiants, il faut leur expliquer pourquoi il peut être intéressant de faire une partie de leurs études en France, et les moyens pour y parvenir. »

On constate que la plupart des événements seront organisés à Prague, même si un événement, le festival Concentus Moraviae, sera organisé à Třebíč. Comptez-vous développer davantage à l’avenir cette semaine française en province ?

« Oui, tout à fait ! C’est d’ailleurs ce que font très largement tout au long de l’année les Alliances françaises qui existent en République tchèque. Toutes sont engagées dans la programmation culturelle. Je pense notamment à celles que j’ai eu l’occasion de visiter depuis que je suis en poste ici. C’est le cas à Brno où il y a un festival francophone qui s’appelle ‘Boujour Brno’ organisé en relation avec la Bretagne. C’est aussi le cas à Pardubice où il y a un festival extrêmement populaire, et puis c’est le cas toute l’année aussi à travers une programmation cinématographique particulièrement intense. »

La Semaine de la France (Týden Francie) se tient à Prague et à Třebíč du 14 au 25 juin. La programmation en ligne est disponible sur le site http://www.tydenfrancie.cz/fr/.