A Brno sera ouvert la première école utilisant les méthodes du fondateur de la Scientologie

Tandis que l’avenir de l’Eglise de scientologie est actuellement en jeu devant la justice en France, les scientologues tchèques, eux, ne risquent pas d’interdiction de leurs activités. Au contraire : bien que très discrets, ils ouvriront à la rentrée prochaine une école élémentaire privée à Brno, en Moravie. La création de trois classes a été autorisée par le ministère de l’Education, qui avait pourtant qualifiée la scientologie de secte dangereuse il y a quelques années.

A en croire les responsables de l’école, les enfants recevront un enseignement areligieux. Ce sont néanmoins les méthodes du fondateur de la Scientologie, Ron Hubbard, qui ont été choisies par BASIC, société à l’origine de la création de ces trois classes conçues pour accueillir un maximum de quinze enfants. L’information a été publiée, lundi, par l’hebdomadaire Týden.

Centre d’études spécialisé dans le soutien aux enfants confrontés à des difficultés scolaires, et présent dans treize villes du pays, BASIC est une filiale de l’Eglise de scientologie en République tchèque. Sur son site Internet, où elle présente, entre autres, son projet « Aidons les enfants » parrainé par de nombreuses entreprises connues, la société ne cache d’ailleurs pas qu’elle tient Ron Hubbard pour référence en laissant apparaître sa citation « Sauvez un enfant et vous sauverez la nation ». C’est d’ailleurs ce que reconnaît la directrice de BASIC, Svatava Kovářová, tout en défendant le projet de cet établissement :

« En aucun cas il ne s’agira d’une école scientologique. Je pense plutôt que certaines personnes veulent faire un lien avec la scientologie du fait de la présence du nom de Ron Hubbard, alors que ce sont seulement ses méthodes qui nous ont séduits. »

Directeur de la Société chargée de l’étude des sectes et des nouveaux mouvements religieux, le spécialiste des religions Zdeněk Vojtíšek est, lui, d’un avis sensiblement différent, et considère qu’il existe une connexion directe entre ce type d’établissements scolaires et la Scientologie même :

« Il est difficile d’imaginer que les techniques d’enseignement scientologiques de Hubbard puissent être reconnues par quelqu’un qui ne croit pas dans les autres postulats d’Hubbard et qui n’est pas scientologue. Ou alors il s’agit d’un moyen d’attirer les élèves et leurs parents, de faciliter leur intégration au sein de l’Eglise de scientologie. »

A la différence d’autres pays européens, la République tchèque reconnaît la Scientologie comme une religion. Les activités de son Eglise sont donc tout à fait légales et les démarches à entreprendre pour ouvrir une école scientologique ne diffèrent en rien de celles nécessaires à l’ouverture une école catholique. C’est la raison avancée par le ministère de l’Education pour justifier sa décision d’autoriser la fondation de l’école. Une décision d’autant plus aisée à prendre que, comme l’a reconnu l’employé du ministère qui a inscrit BASIC au registre des écoles, il ne savait pas qu’il s’agissait de scientologues.