Un tiers des entrepreneurs tchèques sont des femmes

En République tchèque, 2,1 millions de personnes sont des « entrepreneurs » ou enregistrées comme étant à leur compte. Les femmes représentent un peu plus d’un tiers de cette population. Elles seraient en effet 730 000 dans le pays.

Photo illustrative: stockimages / FreeDigitalPhotos.netPhoto illustrative: stockimages / FreeDigitalPhotos.net Le chiffre, relayé par le quotidien économique Hospodářské noviny, provient d’un site internet consacré aux entreprises tchèques et géré par la firme CRIF (Czech Credit Bureau).

On y apprend qu’un cinquième des femmes à leur compte ont débuté leur activité ces cinq dernières années et un autre cinquième voici six à dix ans. C’est relativement plus que chez les hommes, ce qui témoigne de cette tendance à la féminisation de l’entreprenariat.

Le phénomène devrait se poursuivre. Le rapport entre les femmes et les hommes est en effet quasiment à l’équilibre pour ce qui est des créations d’entreprise.

Selon la société CRIF, les uns et les autres ne privilégient pas les mêmes secteurs d’activité. Ainsi, les hommes, pour un quart d’entre eux, s’orienteraient d’abord vers le commerce, puis les métiers de la construction (21 %) et enfin les industries de transformation de biens (15 %).

L’inclinaison pour les activités commerciales est plus prononcée chez les entrepreneures femmes, qui sont un tiers à s’engager dans ce secteur. En second lieu, elles se dirigent vers les professions scientifiques et techniques (20 %), selon l’entreprise CRIF.

Les données ne disent en revanche pas quelles sont les différences de salaires entre les deux sexes. Selon une une récente étude menée par le département de sociologie et de gender studies de l’Académie des Sciences, la différence entre le salaire moyen d’un homme et d’une femme est de 22 % en République tchèque.