Économie/Commerce Travaux de reconstruction en vue pour l’hôtel Thermal à Karlovy Vary qui ne sera pas privatisé

26-01-2016 13:47 | Anna Kubišta

Depuis quelques temps, une ombre planait sur l’avenir du célèbre hôtel Thermal, bâtiment moderne, situé en plein cœur de la ville thermale de Karlovy Vary, qui, chaque année, est le centre du Festival international du film de Karlovy Vary. Sa grande piscine avait fermé, et des rumeurs de privatisation couraient depuis un certain temps, alors que la riche clientèle russe a largement diminué. Le ministère des Finances, qui en est le propriétaire, a finalement décidé de renflouer le capital de base et devrait lancer des travaux de reconstruction.

L'hôtel Thermal, photo: Barbora KmentováL'hôtel Thermal, photo: Barbora Kmentová Le ministère tchèque des Finances a en effet prévu d’injecter 300 millions de couronnes dans le capital de base de l’hôtel Thermal, et prévoit des travaux à hauteur de 400 millions de couronnes. D’après un des membres du conseil d’administration de la société gérante de l’hôtel, Adam Vojtěch, l’exploitation de la piscine, fermée à l’heure actuelle, doit être encore discutée avec la ville et la région.

Selon Adam Vojtěch, les travaux de reconstruction qui devraient durer deux ans n’entraîneront pas la fermeture de l’hôtel pendant cette période : « L’hôtel doit rester ouvert, même s’il serait évidemment plus simple de le fermer un certain temps. Mais nous avons certains emprunts qu’il faut rembourser, donc il restera ouvert, » précise encore Adam Vojtěch, insistant sur le fait que la reconstruction ne doit pas avoir d’impact sur le Festival international du film, qui se déroule chaque début du mois de juillet et qui a fait de l’hôtel Thermal l’épicentre de cet événement destiné aux cinéphiles du monde entier.

Le ministère des Finances a décidé qu’il allait continuer d’exploiter et d’être propriétaire de l’hôtel, explique encore Adam Vojtěch : « Il n’y aura pas de privatisation. Vu l’état actuel de l’hôtel, il a été décidé de lancer des travaux qui seront soutenus financièrement par le ministère. »

Cette décision n’est toutefois pas du goût de tout le monde : le projet du ministère de continuer d’exploiter l’hôtel thermal a été vivement critiqué par un conseiller municipal local, dans l’opposition Jiří Kotek (ALTERNATIVA) qui estime que l’Etat n’a rien à faire dans l’hôtellerie. « Dans deux ans, quelqu’un d’autre siégera au ministère et décidera qu’il faut privatiser le Thermal. La question se pose donc de savoir s’il y aura réellement un retour sur investissement pour l’Etat, » craint Jiří Kotek. D’après lui, mieux vaudrait vendre le Thermal a une chaîne hôtelière, ce contre quoi Adam Vojtěch rappelle qu’il serait fort difficile de faire en sorte que le nouveau propriétaire s’engage à conserver l’hôtel comme cœur du festival, une des craintes les plus fortes depuis le début des questionnements sur l’avenir de l’hôtel.

Tout comme d’autres hôtels de la célèbre ville thermale, l’hôtel Thermal fait face à d’importants problèmes économiques dus notamment à la baisse de 50% de la fréquentation de la clientèle russe, autrefois très friande des villes d’eau tchèques.

L’hôtel Thermal a été construit au tournant des années 1960-1970 par les époux Věra et Vladimír Machonin, architectes auxquels on doit aussi le grand magasin Kotva, au centre-ville de Prague. Depuis les années 1990, la question de sa privatisation revient fréquemment sur le tapis et celle de son éventuelle destruction, en raison de son apparence très dissonante au cœur de la ville thermale du XIXe siècle, a même été évoquée.

En 2015, le ministère des Finances avait envisagé la privatisation progressive du complexe hôtelier, à commencer par la fameuse piscine qui nécessite de réels travaux. Une vague de désapprobation avait suivi cette nouvelle, notamment de la part des architectes d’origine qui estime que cette dernière est inséparable de l’hôtel. Depuis la décision en juillet dernier de ne pas privatiser l’hôtel, la question de son classement en tant que « monument culturel » a été plusieurs fois soulevée.

Partager

à découvrir

Articles les plus lus

Articles correspondants

En savoir plus

Archives de la rubrique

En savoir plus

Diffusion actuelle en français