Transports en commun : contre la fraude, la nouvelle stratégie des contrôleurs pragois

Depuis quelques mois, les contrôleurs de la société des transports en commun pragois (DPP) utilisent une nouvelle stratégie face à la fraude. Ils proposent un marché aux passagers contrôlés sans ticket : le montant de leur amende est réduit de moitié s’ils achètent un abonnement à l’année… D’après la Radio publique tchèque, qui rapporte l’information, l’action rencontrerait pour l’heure un certain succès.

Photo: ČT24Photo: ČT24 L’opération est en cours depuis quatre mois. Durant cette période, environ 1 600 voyageurs au noir ont été convaincus par l’offre qui leur a été proposée. Cela représente près d’un cinquième du total des fraudeurs pris sur le fait. « C’est un bien meilleur résultat que ce que nous espérions. Nous en sommes heureux. Nous voulons montrer aux voyageurs qu’il est normal de payer », explique Aneta Řehková, la porte-parole de la société des transports pragois.

Un passager contrôlé sans ticket est normalement contraint de payer une amende d’un montant de 800 couronnes (32 euros environ). Elle est quasiment doublée si elle n’est pas réglée sur place ou dans les quinze jours suivant le contrôle. Dans le cadre de l’opération « La Moitié de l’amende », qui ne concerne pas les étudiants et les utilisateurs des transports de plus de 60 ans, l’amende est réduite à 400 couronnes à condition d’acheter un coupon valable pour toute l’année.

En raison de son relatif succès, l’action pourrait être prolongée dans le temps. « Cette mesure est en vigueur depuis le 23 octobre et jusqu’au mois de mars. Elle va faire l’objet d’une évaluation et les conseillers municipaux pourront éventuellement la prolonger », précise Aneta Řehková. La Radio tchèque ajoute que les amendes impayées des transports en commun sont un facteur majeur de procédure de saisie en République tchèque.