Tourisme thermal : reprise des vols de Prague vers Beyrouth et Riyad

La compagnie aérienne tchèque Czech Airlines (ČSA) a remis en service pour cet été sa ligne reliant Prague à Beyrouth, au Liban. Le premier vol a eu lieu lundi soir. Riyad, en Arabie Saoudite, compte également parmi les destinations de la compagnie tchèque. Objectif de ces lignes aériennes : attirer encore davantage de touristes thermaux en provenance du Proche-Orient.

Photo: ČT24Photo: ČT24 reprise des vols entre Prague et Beyrouth a été inaugurée lundi soir. Cette ligne aérienne régulière sera en place jusqu'à la fin du mois de septembre, avec deux vols aller-retour par semaine.

« Les départs de Prague vers la capitale du Liban auront lieu les lundis et jeudi soirs, et en sens inverse les mardis et vendredis, tôt le matin. Le dernier vol aura lieu le 29 septembre prochain, » a fait savoir le porte-parole de ČSA, Daniel Šabík, à la Radio tchèque.

Cela fait quatre ans que la compagnie tchèque remet en place à chaque saison estivale cette ligne aérienne directe, avec pour objectif de faire venir en République tchèque une population de touristes aisés originaires du Proche-Orient.

« Nous avons remarqué une croissance de l'intérêt des touristes du Proche et Moyen-Orient pour des séjours en République tchèque, et notamment dans les stations thermales du pays. Et pas seulement en provenance de Beyrouth, mais aussi de Riyad. C'est pour cette raison que Czech Airlines a décidé d'ouvrir deux lignes en direction de ces deux capitales, » ajoute Daniel Šabík. 

La ligne aérienne à destination de Riyad sera mise en service au début du mois de juillet. Selon un analyste de la société Cyrrus, Tomáš Menčík, la société ČSA se porte plutôt bien par rapport à sa situation d'il y a quelques années. « Tous les indicateurs financiers montrent qu'elle se porte de mieux en mieux, et cette nouvelle ligne devrait contribuer à ce qu'elle aille encore mieux, » estime-t-il.

Selon lui, le Moyen-Orient reste une destination attractive, en dépit des problèmes sécuritaires dans la région. « Je pense que les avions en provenance de Beyrouth et Riyad seront pleins, mais que les Tchèques se rendant, par exemple, au Liban, seront minoritaires, » ajoute-t-il encore.

En lançant ces lignes aériennes régulières, Czech Airlines s'efforce de trouver, d'après Tomáš Menčík, une destination intéressante qui soit rentable.