Prague, 5e ville durable au monde pour la mobilité

Prague est la cinquième ville mondiale parmi les plus durables en matière de mobilité, selon le Sustainable Cities Mobility Index 2017, un classement établi sur la base d’une étude menée par Arcadis examinant le développement durable sous l’angle de la mobilité. La capitale tchèque doit ce classement flatteur essentiellement à son système de transports en commun, un des meilleurs en Europe.

Photo: Ondřej TomšůPhoto: Ondřej Tomšů Moderne, compétitif, relativement bon marché, propre, fiable ou encore accessible : ce que les Pragois appellent MHD pour désigner leur réseau de transports en commun concourt grandement à faire de Prague une ville moderne en termes de mobilité et de développement durable, deux enjeux majeurs pour l’avenir et l’attractivité des grandes métropoles dans le monde. Le métro transporte jusqu’à 600 millions de personnes par an.

La capitale tchèque figure donc à la cinquième place de ce classement derrière Hong-Kong, Zurich, Paris et Séoul, et devant Vienne, Londres, Singapour, Stockholm et Francfort, les autres villes qui apparaissent dans le Top 10 établi par Arcadis, cabinet international spécialisé dans le conseil et l’ingénierie de la conception.

Seul point noir pour Prague : sa 23e place en termes d’environnement, là où Paris, par exemple, occupe la 18e. La capitale tchèque doit son mauvais classement parmi les 100 villes du monde prises en compte dans l’étude, à un trafic automobile trop dense et à une politique trop peu ambitieuse en la matière. Malgré des transports en commun particulièrement performants, beaucoup de Pragois préfèrent se déplacer en voiture.